Podcasts sur l'histoire

Parcs d'attractions

Parcs d'attractions

L'accident de montagnes russes le plus meurtrier en Amérique

Depuis plus d'un siècle, les montagnes russes et autres manèges des parcs d'attractions procurent des sensations fortes en faisant la frontière entre effrayant et amusant. Plus récemment, une attraction de l'Ohio State Fair connue sous le nom de Fire ...Lire la suite

6 premiers parcs d'attractions

1. Steeplechase Park Ouvert en 1897 par l'entrepreneur George C. Tilyou, Steeplechase Park a été le premier des trois grands parcs d'attractions qui ont fait connaître Coney Island à New York. Le parc tire son nom de son attraction emblématique, une piste en acier de 1 100 pieds où les clients pouvaient ...Lire la suite


Les parcs d'attractions perdus de Colomb

Saviez-vous que Columbus, Ohio abritait autrefois quatre parcs d'attractions différents ? Les parcs d'autrefois avaient des piscines pouvant contenir 5 000 personnes en même temps, des manèges à sensations ultramodernes faisaient hurler de joie, des hommes et des femmes s'agitant dans des pavillons de danse pendant des heures, des montagnes russes et bien plus encore.

Vous ne pouvez pas l'imaginer ? Eh bien, vous pouvez lire sur les parcs d'attractions du passé de Columbus et voir les photos ci-dessous !

Parc d'attractions Minerva

Le parc d'attractions Minerva a ouvert ses portes à l'été 1895 et a été le premier parc d'attractions du comté de Franklin. Le parc avait un jardin zoologique, un musée ornithologique, les montagnes russes du chemin de fer panoramique et même un toboggan. La salle de danse originale du parc d'attractions Minerva a brûlé en 1896 et un casino a pris sa place. Bizarrement, le casino n'était pas un endroit pour jouer, mais un endroit pour profiter d'actes de vaudeville, de performances orchestrales et d'autres divertissements de grande classe.

Le parc a été contraint de fermer ses portes en 1902 car le parc d'attractions Minerva ne pouvait rivaliser avec la popularité du parc Olentangy. Le nouveau parc était beaucoup plus proche du centre-ville et était plus facile d'accès pour le grand public. Le Village of Minerva Park rend hommage au premier parc d'attractions du comté de Franklin en prenant son nom.

La porte du parc d'attractions Minerva via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Parc d'attractions Minerva via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Les montagnes russes du chemin de fer panoramique via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Le Minerva Amusement Park Casino via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus

Parc Olentangy

En parlant d'Olentangy Park…, le parc d'attractions a été ouvert pour la première fois en 1899. Il était géré par les frères Dusenbury qui voulaient que leur parc soit un lieu de visite familial. Le parc Olentangy était un spectacle à voir et présentait un magnifique théâtre, un manège Loop-the-Loop, un manège Shoot-the-Chutes, des grandes roues et bien d'autres sensations fortes au cours des 44 années d'ouverture. À son apogée, Olentangy Park était le plus grand parc d'attractions du pays.

Les visiteurs quotidiens ont commencé à diminuer pendant la Grande Dépression. De nombreux parcs d'attractions à travers le pays ont été fermés de force et le parc Olentangy ne faisait pas exception. Le parc a finalement fermé ses portes en 1938 et ses manèges ont été vendus à divers autres parcs. Aujourd'hui, le complexe d'appartements Olentangy Village est situé à l'emplacement du parc d'attractions. Bien que le parc Olentangy ait disparu depuis longtemps, vous pouvez toujours monter son carrousel fantaisiste au zoo et aquarium de Columbus.

Le théâtre du parc Olentangy via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Le tour Loop-the-Loop au parc Olentangy via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Le tour Shoot-the-Chutes au parc Olentandy via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Parc Olentandy via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus

Parc d'Indianola

Ouvert en 1905, Indianola Park était au cœur du quartier universitaire. Il s'étendait de la 18e Avenue à Norwich Avenue et de la 4e Rue à Big Four Street, soit un total de 30 acres. Non seulement ce parc d'attractions comportait de nombreux manèges et montagnes russes, mais il possédait également une immense piscine, une salle de danse et, plus tard, une scène pour les groupes de musique en tournée. Le parc était extrêmement populaire et il n'était pas rare que des milliers de Columbusites se baignent dans la piscine en une seule journée.

Le parc a été fermé en 1937 en raison de difficultés financières, encore une autre victime de la Grande Dépression. 11 ans plus tard, la propriété a eu une seconde chance de vivre et le centre commercial Indianola Park a été construit.

La porte du parc Indianola via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus L'immense piscine et la salle de danse du parc Indianola via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Carrousel d'Indianola Park via la collection de la bibliothèque métropolitaine de Columbus Un concert en cours à Indianola Park via Columbus Metropolitan Library Collection

Parc d'attractions de Norwood

Cette destination populaire de Bexley, au coin d'Alum Creek Drive et de l'avenue E. Livingston, comptait plus de 20 attractions. Norwood avait plusieurs manèges pour enfants, une petite grande roue, une piscine et d'autres expositions tournantes.

Le parc était ouvert jusqu'à la fin des années 1950 et était le dernier parc d'attractions restant dans la région de Columbus. Norwood aurait été démoli pour faire place à la rampe I-70 de Alum Creek Drive. Aujourd'hui, l'espace où se trouvait autrefois le parc est connu sous le nom de Pump House Park.

Une vue aérienne montrant une zone très générale de l'emplacement du parc d'attractions Norwood via Facebook Enfants lors d'une promenade en bateau au parc d'attractions Norwood via Facebook Un petit garçon en voiture de course au parc d'attractions Norwood via Facebook

Publié à l'origine le 14/07/17. Mis à jour le 02/03/20.

Hollywood

À l'extérieur du Disney Brothers Studio sur Kingswell Ave. à Los Angeles en 1925. De gauche à droite : Lillian Bounds Disney (épouse de Walt) Walt Disney Ruth Disney (soeur de Walt et Roy) Roy Disney et sa femme Edna.

Disney et son frère ont mis leur argent en commun pour créer un studio de dessins animés à Hollywood. Le studio de Kingswell était à deux pâtés de maisons à l'ouest de la maison des garçons de l'oncle Robert où tous deux habitaient. Ils ont produit la série "Alice in Cartoonland" et certaines des séries "Oswald the Lucky Rabbit" ici. C'est là que la Walt Disney Company a officiellement commencé le 16 octobre 1923.

Ayant besoin de trouver un distributeur pour son nouveau Alice Comedies & mdash qu'il a commencé à faire à Kansas City, mais n'a jamais pu distribuer & mdash Disney a envoyé une copie inachevée au distributeur new-yorkais Margaret Winkler, qui lui a rapidement répondu. Elle souhaitait un accord de distribution avec Disney pour davantage de courts métrages d'action/animation basés sur le pays des merveilles d'Alice.


6 Parc d'attractions Joyland


Lors de son ouverture en 1942, Joyland était considéré comme le plus grand parc d'attractions du sud-ouest, avec un train, une grande roue, un manège, un Tilt-a-Whirl et des montagnes russes, c'est l'attraction principale et la plus tristement célèbre.

Le parc finirait par s'agrandir pour inclure un manège en bois, une attraction hantée, des balançoires, des autos tamponneuses et de nombreuses autres attractions de type carnaval, ainsi que des concerts et des festivals en plein air.

Bien que le parc ait connu une poignée de décès liés aux manèges, le meurtre d'un employé du parc jetterait des ombres sur le parc en 1982. Michael King, un employé, aurait eu une altercation avec quatre hommes, âgés de 17 à 21 ans, après le les hommes se sont faufilés dans le parc après les heures. King a été poignardé à mort, et la police a arrêté les hommes responsables, laissant partir les deux garçons mineurs, et a porté des accusations contre Dwight Sayles et Victor C. Walker.

Sayles plaiderait coupable d'homicide volontaire et serait condamné à cinq à vingt ans de prison, avec possibilité de libération conditionnelle dans huit ans. [5]

Après le meurtre, le parc continuerait à fonctionner et à grandir, ajoutant une autre montagne russe, mais la tragédie continuerait de le tourmenter. Un employé d'entretien du parc serait tué après avoir été heurté par une montagne russe et, en 2004, une fille de treize ans serait blessée après une chute de trente pieds de la grande roue, ce qui entraînerait une série de problèmes financiers et de litiges. qui finirait par fermer le parc.

Les 57 acres de Joyland ont été achetés en 2018 par Gregory et Tina Dunnegan, propriétaires d'entreprises de tentes qui prévoient d'apporter une nouvelle joie au parc abandonné en en faisant un lieu d'événement en plein air pour les mariages, les concerts et les carnavals itinérants.


Parcs d'attractions défunts et abandonnés à travers la Pennsylvanie

Les parcs d'attractions ont radicalement changé au cours des 150 dernières années.

Ils ont commencé comme une incitation par les compagnies de tramway pour augmenter l'achalandage le week-end, offrant des bosquets de pique-nique et souvent des théâtres ou des bateaux. La natation et les manèges sont devenus plus tard des attractions plus fortes.

De nombreux parcs de Pennsylvanie ont fermé en raison de la fin du service de tramway, de l'augmentation des coûts d'assurance et de la concurrence avec d'autres parcs. D'autres ont été fermées à la suite de violentes tempêtes et d'incendies.

Voici quelques-uns des parcs les plus connus du passé.

Un travailleur passe devant l'une des attractions du parc d'attractions Williams Grove en 2007. La plupart des manèges ont été mis aux enchères après la fermeture du parc. (Dan Gleiter/FICHIER PennLive.com)

Lisa Wardle | [email protected]

Parc d'attractions Williams Grove (1850-2005)

Canton de Monroe, comté de Cumberland

Les vestiges de ce parc à thème abandonné dans le canton de Monroe seront ravivés pour un événement d'Halloween d'une nuit.

Williams Grove a fermé ses portes en 2005 après plus de 150 ans d'activité. La plupart de ses manèges ont été vendus aux enchères, bien que le squelette d'une montagne russe soit l'un des rares rappels du passé de la région.

Canton de Forks, comté de Northampton

Le parc Bushkill n'est pas définitivement fermé, mais il est sur une longue interruption.

Le parc a été inondé par l'ouragan Ivan en 2004. Les propriétaires Sammy Baurkot et Neal Fehnel ont commencé les efforts de nettoyage peu de temps après, mais ont manqué de fonds et ont dû suspendre le projet. Les propriétaires ont également connu des problèmes de gestion et des inondations supplémentaires, qui ont tous retardé la réouverture.

Le parc continue de reconstruire les attractions.

Une carte postale de la collection Jack Hiddlestone des années 27 montre la zone de baignade du lac Lincoln au parc Nay Aug, Scranton, Pennsylvanie (AP Photo/Jimmy May)

Parc Nay Aug (1931-1990)

Scranton, comté de Lackawanna

Le parc Nay Aug est toujours un parc municipal à Scranton, mais pendant plusieurs décennies, il a été l'un des nombreux parcs d'attractions de l'État.

Le parc était exploité par Karl et Ralph Strohl. Il comportait une variété de manèges et une salle de danse, qui a ensuite été transformée en arcade. Les montagnes russes en bois ont été fermées en 1987 et les manèges ont été vendus en 1990.

Parc des cygnes blancs (1955-1990)

White Swan a ouvert ses portes en 1955 pour tirer parti du baby-boom de l'après-Seconde Guerre mondiale.

Il y avait sept manèges au départ et trois lacs, mais aucun cygne blanc comme son nom ne l'impliquerait. Le propriétaire Roy Todd avait prévu d'amener des cygnes dans le parc, mais n'a pas donné suite à cette idée car ils seraient la proie de la faune.

Le parc a été contraint de fermer après la saison 1989 pour faire place à la route 60 vers l'aéroport international de Pittsburgh. PennDOT a payé 4 millions de dollars pour la propriété.

Le Red Streaker, un caboteur en bois construit dans les années 1950, a été acheté par David Pickstone
lors d'une vente aux enchères à Willow Mill Park en 1994. Le parc d'attractions a fermé ses portes en 1989. (Fichier Patriot-News)

Lisa Wardle | [email protected]

Parc Willow Mill (1929-1989)

Canton de Silver Spring, comté de Cumberland

Willow Mill a ouvert ses portes en tant que parc d'attractions en 1929 et comprenait plusieurs manèges à côté d'une auberge. Le moulin qui se trouvait sur la propriété était auparavant tombé en ruine sous le propriétaire du parc.

Le parc a été inondé de pluie lorsque l'ouragan Agnes a frappé la région en 1972. Des réparations ont été effectuées et Willow Mill a été agrandi l'année suivante.

Il est resté en activité jusqu'en 1989, date à laquelle il a fermé en raison des coûts d'assurance plus élevés et de la baisse de la fréquentation.

Parc Zieber/Parc West Point (1868-1989)

West Point, comté de Montgomery

West Point Park était le dernier parc d'attractions des comtés entourant Philadelphie.

Tout a commencé lorsque le fermier Hesekiah Zieber a ouvert ses terres aux pique-niqueurs en 1868. Il avait également des lectures de palmiers, des singes et des bateaux pour divertir les visiteurs.

Plus tard, la zone a été renommée et d'autres attractions ont été ajoutées. West Point comportait une patinoire, des montagnes russes et d'autres manèges.

Maintenant, le terrain est principalement recouvert de maisons, mais l'étang demeure.

Canton de Butler, comté de Luzerne

Ce parc a fonctionné de 1957 à 1988. Il a commencé avec seulement six manèges, mais est passé à 18 en 1985 lorsque la famille Barletta a vendu le parc à Mirthmaster Inc., qui a déposé son bilan l'année où il a fermé Angela Park.

Les manèges ont été vendus aux enchères et les structures restantes ont ensuite été rasées.

Une vieille photo de la bague des chauffeurs au parc Lakeview à Royersford. Remarquez le lion dans le side-car. C'était l'époque.

Publié par Bill Adams le samedi 18 janvier 2014

Parc d'attractions Lakeview (1919-1987)

Royersford, comté de Montgomery

Ce parc de trolley a succombé à des coûts d'assurance plus élevés et a fermé après la saison 1987, quelques années avant de vendre aux enchères le dernier de ses manèges en 1991.

Parmi les attractions de Lakeview figuraient trois montagnes russes, une grande roue et des promenades en bateau sur le lac.

Le centre commercial Lakeview se trouve là où se trouvait le parc.

Parc Rocky Glen (1886-1987)

Rocky Glen a ouvert ses portes en tant que parc de chariots mais est resté populaire pendant tout un siècle. Il a été conçu par le légendaire architecte de montagnes russes Fred Ingersoll.

Au cours des années 1920, un conflit entre les propriétaires de l'époque, Ben Sterling, John Nallan et Joseph Jennings, a abouti à une clôture divisant le parc en deux. Sterling a reçu la pleine propriété dans les années 1950 et a connu une bonne fréquentation jusqu'aux années 1970, quand il l'a vendu.

Les nouveaux propriétaires ont rebaptisé le parc en Ghost Town in the Glen avec un thème Far West. Il a de nouveau changé de mains en 1979 et a été rebaptisé Rocky Glen en 1983.

Le déclin des emplois manufacturiers dans la région a entraîné une diminution du nombre de visiteurs et le parc a fermé en 1987 en raison d'une diminution de la fréquentation et des coûts d'assurance plus élevés. Les manèges ont été vendus aux enchères en 1988.

Une série d'incendies ont ravagé la région depuis la fermeture du parc jusqu'en 1994, lorsque la ville a choisi de démolir ce qui restait de Rocky Glen.

Parc Ontelaunee, Rt.143, New Tripoli, PA. Homer Nathan Snyder a possédé et exploité le New Tripoli Garage de 1914 à.

Publié par Lehigh Valley History le mardi 28 juillet 2015

Parc Ontelaunee (1929-1987)

Nouveau Tripoli, comté de Lehigh

Un garagiste ouvre le parc Ontelaunee en 1929. Il y ajoute un théâtre, un pavillon de danse et un manège, entre autres, avant de le vendre en 1966.

Le parc a changé de mains plusieurs fois, pour finalement vendre ses manèges aux enchères en 1987.

Ontelaunee a été vendue au canton de Lynn en 2000 et exploite maintenant le terrain comme parc municipal.

Parc d'attractions Hanson (1891-1984)

Lac Harveys, comté de Luzerne

La longue histoire de ce trolley park commence par une aire de pique-nique, comme la plupart des autres parcs de son époque.

Un pavillon de danse et un manège ont animé les premières années. Une grande roue a été ajoutée en 1908 et les premières montagnes russes du parc en 1910.

Hanson est resté en activité jusqu'en 1984, lorsque l'Amusement Inspection Act est devenu loi et a entraîné des coûts d'assurance plus élevés. Cela, combiné à des montagnes russes cassées, a amené les propriétaires à vendre leur équipement aux enchères et à fermer le parc.

Chadds Ford, comté de Delaware

Lenape Park a été l'un des premiers parcs à chariots à ouvrir dans l'État. La West Chester Street Railway Company l'a ouvert en 1891.

Le parc a vendu son carrousel en 1978 pour tenter de rester à flot. Son cadre a trouvé sa place dans Carousel World, mais les chevaux sont dispersés au loin. Lenape a continué à lutter financièrement et a fermé ses portes en 1985.

Maintenant, le terrain est Brandwine Picnic Park.

Parc Lakewood (1916-1984)

Barnesville, comté de Schuylkill

Lakewood a commencé, comme beaucoup d'autres parcs de son époque, comme une aire de pique-nique et de baignade. Il y avait un lac et un ruisseau artificiels.

Au cours de son histoire, Lakewood a accueilli des artistes nationaux tels que Dick Clark, Chubby Checker et Alan Alda.

La piscine a fermé dans les années 1960 en raison de la baisse de fréquentation. Le parc est resté en activité pour accueillir des festivals et faire quelques manèges. Il a officiellement fermé ses portes en 1984.

La salle de bal a été détruite par un incendie en 1998.

Une carte postale montre la patinoire à Rocky Springs Park dans le canton de West Lampeter. (dfirecop/Flickr.com)

Lisa Wardle | [email protected]

Parc Rocky Springs (1899-1983)

Canton de West Lampeter, comté de Lancaster

Rocky Springs avait de nombreuses attractions, à commencer par un pavillon de danse et de plus en plus à des dizaines de manèges, dont quatre montagnes russes dans son histoire.

Le parc a été fermé en 1966. Il a été acheté en 1978 et restauré pour un coût de 1 million de dollars, mais cette renaissance n'a duré que jusqu'en 1983 en raison de la faible fréquentation.

Des condominiums ont ensuite été construits sur une partie de la propriété. Un parc municipal du même nom comprend l'autre partie. Bien que le service vers Rocky Springs ait pris fin en 1947, la station de tramway reste dans le parc aujourd'hui avec quelques autres souvenirs.

Le carrousel de Rocky Springs a été acheté grâce à 1,3 million de dollars de dons communautaires à la fin des années 1990, mais il est toujours entreposé.

Indian Trail Park, le long de la route 248, à Northampton, en Pennsylvanie, avait des manèges, une piscine et un restaurant. Le parc a ouvert ses portes en 1929 et fermé en 1984. Le canton de Lehigh est aujourd'hui propriétaire de la propriété.

Publié par Lehigh Valley History le mardi 20 septembre 2016

Parc des sentiers indiens (1929-1983)

Canton de Lehigh, comté de Northampton

Le parc a ouvert ses portes en 1929 avec une piscine et des manèges. Son petit dessous de verre en bois

La baisse de fréquentation dans les années 1970 a forcé le parc à vendre ses manèges et à démolir les montagnes russes en 1976. Il a fermé ses portes en 1984.

Maintenant, le terrain appartient au canton de Lehigh et est géré comme un parc municipal.

Fantasyland a été l'un des premiers parcs à thème de l'État.

Il a fermé après que le propriétaire a pris sa retraite en 1980, vendant le terrain et les manèges. Les propriétaires, Kenneth et Thelma Dick, ont vécu le reste de leur vie dans une maison près de l'entrée du musée du champ de bataille de Gettysburg. Cette maison a été démolie en 2012.

Une grange à Fairview Park dans le canton de Salem, comté de Westmoreland. (Photo via Wikimedia Commons)

Lisa Wardle | [email protected]

Parc Fairview (1945-1980)

Canton de Salem, comté de Westmoreland

Un groupe d'églises afro-américaines a ouvert Fairview Park en 1945 pour répondre aux besoins de la communauté noire, qui était interdite à la plupart des autres parcs de la région. Fairview avait des montagnes russes, une patinoire et d'autres manèges, ainsi que des montgolfières.

Parc West View (1906-1977)

Vue ouest, comté d'Allegheny

Le concepteur de montagnes russes Theodore Harton a ouvert West View en 1906. Il contenait des manèges construits par son entreprise, y compris les premières montagnes russes de l'État avec des chutes de plus de 50 pieds, ainsi que des aires de pique-nique et une salle de bal.

West View était le dernier parc de Pennsylvanie à être desservi par une ligne de tramway. La fréquentation a chuté après la fin du service de tramway en 1965. La mort du propriétaire de l'époque, George Harton III, a provoqué le délabrement du parc et de plus en plus de clients visitaient Kennywood. Le parc a fermé en 1977.

Le terrain a été rasé en 1980 pour faire place à un centre commercial.

Parc Willow Grove (1896-1975)

Willow Grove, comté de Montgomery

Ce parc a ouvert ses portes en 1896 et a survécu pendant des décennies comme l'un des plus grands parcs d'attractions de l'État. Une grande salle de concert a amené des artistes remarquables dans le parc, dont le New York Symphony et John Philip Sousa, qui a également écrit une partie de sa musique à Willow Grove.

Le parc a fermé en 1975 après une tentative infructueuse d'augmenter la fréquentation avec un thème du Far West.

Le quartier a été rasé en 1980 et un centre commercial a été construit à sa place.

Piscine de baignade autrefois située dans l'ancien parc idéal près du village de Benscreek, comté de Somerset, juste à l'extérieur de Johnstown.

Publié par Jackson-Township préservation historique le jeudi 22 mai 2014

Parc idéal/ville amusante (1921-1973)

Benscreek, comté de Somerset

Ideal Park a été construit pour tirer parti de la popularité croissante de la natation dans les années 1920. Il a ouvert ses portes en 1921.

En 1955, il a été vendu 115 000 $ et rebaptisé Fun City. Les nouveaux propriétaires ont ajouté des manèges, une plage de sable blanc et ont amélioré la piscine et les bains publics.

Les manèges ont été supprimés en 1973.

Parc Rolling Green (1908-1972)

Quai Hummels, comté de Snyder

Ce parc de chariots avait un théâtre et des feux d'artifice tous les week-ends. Plus tard, il a ajouté deux montagnes russes et un tourbillon, ainsi que transformé le théâtre en un funhouse.

L'ouragan Agnes a frappé Rolling Green en 1972 et le parc a fermé en raison de la destruction.

Sur la page Facebook de l'Embassy Theatre, j'ai posté une photo de la tempête tropicale Agnes Flood des eaux de 1972 devant.

Publié par Kishacoquillas Park Project le vendredi 26 juin 2015

Canton de Derry, comté de Mifflin

Kishacoquillas, ou Kish Park, était l'un des nombreux parcs de tramways de Pennsylvanie. Il a survécu à la Dépression et à la Seconde Guerre mondiale, mais les propriétaires ont décidé de le fermer après la destruction de l'ouragan Agnes en 1972. Les propriétaires ont vendu les manèges et les pièces à d'autres parcs endommagés.

Kishacoquillas a cependant un semblant de son passé, car les bâtiments ont été réutilisés au lieu d'être rasés. La vieille maison hantée fait maintenant partie d'un théâtre communautaire, l'arcade est un garage du canton et la structure de l'auto-tamponneuse contient maintenant des tables de pique-nique.

Parc Hanovre/Parc Sans Souci (1880-1970)

Canton de Hanovre, comté de Luzerne

Ce parc de chariots a connu quelques itérations : Hanover Grove de 1880-1892, Hanover Park de 1893-1904 et Sans Souci Park jusqu'en 1970.

Le parc a eu quatre montagnes russes au cours de son histoire. Il y avait aussi une maison hantée.

Butztown, comté de Northampton

Willow Park avait un peu plus d'une douzaine de manèges et une piscine de près d'un million de gallons, mais beaucoup s'en souviennent davantage pour l'étrange promotion impliquant un homme enterré dans un cercueil en verre pendant une semaine. Les visiteurs pouvaient lui parler à travers un tube.

Pour #ThrowbackThursday : Forest Park, Chalfont, 1908. Ce parc, situé entre la branche nord du Neshaminy et.

Publié par Doylestown Historical Society le jeudi 15 septembre 2016

Forest Park était un bosquet de pique-nique pendant près d'un siècle avant d'être acheté par le concepteur de manèges du parc d'attractions Richard Lusse en 1932, qui a ajouté des manèges et réservé des artistes tels que Mae West pour attirer les foules.

Le parc a subi de graves inondations dans les années 1950 et a fermé en 1968.

FAITS MCKEESPORT : Rainbow Gardens a été ouvert avec un anneau de patin à roulettes en 1924, une piscine a été ajoutée deux ans.

Publié par McKeesport Past le lundi 28 septembre 2015

Jardins arc-en-ciel (1924-1968)

Chêne blanc, comté d'Allegheny

Ce parc a ouvert ses portes en 1924 avec son attraction principale étant une patinoire. Une grande piscine a été ajoutée deux ans plus tard.

Le parc a été condamné en 1968 pour que la Pennsylvanie puisse construire une autoroute à sa place, mais l'État n'a pas donné suite à ces plans.

Le terrain abrite maintenant le centre commercial Oak Park.

Parc Edgewood (1905-1964)

Shamokin, comté de Northumberland

Ce parc à chariots comportait des montagnes russes, une voie ferrée et une patinoire. Une piscine a ouvert ses portes à Edgewood en 1926.

Des voitures de montagnes russes rouillées sont abandonnées dans l'ancien parc du lac Ariel. (capture d'écran de la vidéo WNEP)

Lisa Wardle | [email protected]

Parc du lac Ariel (1875-1958)

Canton de Lake, comté de Wayne

Ce parc a ouvert ses portes en tant que bosquet de pique-nique à côté du lac en 1875.

Il a fermé et rouvert plusieurs fois au cours des premières décennies, mais deux montagnes russes et autres manèges lui ont donné une nouvelle vie dans les années 1920.

Bien que le parc n'ait pas prospéré pendant la Seconde Guerre mondiale, c'est le double coup d'un ouragan et d'une tempête de neige qui a provoqué la fermeture du parc en 1958.

Certaines parties du parc restent dans ce qui est maintenant une zone envahie par la végétation, y compris des voitures de montagnes russes et un banc.

Le propriétaire Alvan Markle Sr. a officiellement créé Hazle Park en 1892, érigeant une grande arche au-dessus de l'entrée au 202 W.

Publié par Lehigh Valley History le lundi 18 juillet 2016

West Hazleton, comté de Luzerne

Cette aire de pique-nique est transformée en parc d'attractions en 1892. Un lac et des jardins attirent les visiteurs les premières années. Des montagnes russes ont été ajoutées en 1905, suivies d'autres manèges et d'un théâtre.

Le parc ne pouvait pas rivaliser avec d'autres parcs et a fermé en 1956.

Le chemin de fer Mount Scenic est montré dans cette image de 1910 de Woodside Park, à Philadelphie. (Library Company of Philadelphia)

Lisa Wardle | [email protected]

Parc Woodside (1897-1955)

Un autre des nombreux parcs de trolley à ouvrir à la fin du XIXe siècle, Woodside a été créé en 1897. C'était le premier parc à présenter des autos tamponneuses lorsque Lusse Manufacturing a testé le trajet en 1923.

"Mon père y a été directeur pendant 30 ans et j'ai eu l'avantage de "billets gratuits" pour tous les manèges, y compris la piscine de cristal", a déclaré Robert Connolly à la East Falls Historical Society. "Ils avaient trois managers là-bas - un pour l'extrémité inférieure, un pour le milieu, et mon père avait l'extrémité supérieure où se trouvaient les avions, la salle de danse, le studio photo, le music-hall, la maison hantée effrayante, les chevaux de loisir et le Hummer. "

Woodside est resté en activité jusqu'en 1955. Il a fermé en raison de la hausse des coûts de propriété et de la diminution de la fréquentation.


Se souvenir des parcs d'attractions perdus depuis longtemps du Texas

"Les sirènes" ont présenté des spectacles qui pouvaient être vus depuis un théâtre sous-marin sous-marin.

7 sur 60 Aquarena Springs, San Marcos

Et qui peut oublier Ralph le célèbre cochon nageur et son fameux "plongée porcine".

8 sur 60 Aquarena Springs, San Marcos

De nos jours, la station balnéaire autrefois célèbre est un centre d'éducation environnementale, le Meadows Center for Water and the Environment.

10 sur 60 AstroWorld, Houston

AstroWorld a été conçu par l'ancien maire de Houston, le juge Roy Hofheinz, pour être le pendant de l'Astrodome.

11 sur 60 AstroWorld, Houston

Un cavalier se fait éclabousser lors du Bamoo Shoot Ride d'AstroWorld le 1er juin 1973.

Bill Clough/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

13 sur 60 AstroWorld, Houston

Le Texas Cyclone a été construit comme une réplique du Coney Island Cyclone, mais plus haut et plus rapide.

Jessica Kourkounis/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

14 sur 60 Jardins Busch, Houston

Situé à côté de la brasserie Anheuser-Busch, Busch Gardens était un parc à thème de 40 acres avec des centaines d'oiseaux tropicaux exotiques d'Asie et d'Amérique du Sud, ainsi qu'une grotte de glace en forme de dôme avec des lions de mer, des ours polaires et des pingouins dans un environnement arctique. Il a fermé en deux ans.

16 sur 60 Jardins Busch, Houston

Un clown laisse un jeune monter sur un tricycle sauvage, 1971.

17 sur 60 Jardins Busch, Houston

L'observation des oiseaux était un travail à temps plein pour les employés de Busch Gardens, Jerry Franklin, à gauche, Sally Chalmers et Carla Taft. Le parc comptait des centaines d'oiseaux exotiques et tropicaux d'Asie et d'Amérique du Sud.

Darrell Davidson/Houston Chronicle Afficher plus Afficher moins

19 sur 60 Jardins Busch, Houston

Un visiteur du parc glisse après avoir escaladé la cabane au toit de chaume des Busch Gardens de Houston.

20 sur 60 Castle Golf and Games, Houston

Castle Golf and Games était plus qu'un complexe de parcours de golf miniature centré autour d'une réplique de château. Il y avait aussi des bateaux tamponneurs et des cages de frappeurs, des jeux vidéo et une boule de skee. Photo : février 1981.

22 sur 60 Castle Golf and Games, Houston

Le dernier coup sur le terrain de golf enverrait la balle dans le château.

23 sur 60 Castle Golf and Games, Houston

Jusqu'à sa démolition en 2012, Castle Golf and Games était situé au large de la boucle 610, près de l'US 290. (Cette photo a été prise après la fermeture du parc.)

25 sur 60 Castle Golf and Games, Houston

Finalement, le parc a été démoli pour une extension de l'autoroute. (Cette photo a été prise après la fermeture du parc.)

26 sur 60 EarthQuest Adventures, Houston

La planification a commencé en 2005, la faillite en 2011

Un projet de parc sur le thème des dinosaures de 500 millions de dollars, l'entreprise a fait faillite avant que le parc ne soit réellement réalisé.

28 sur 60 EarthQuest Adventures, Houston

La planification a commencé en 2005, la faillite en 2011

Situé le long des États-Unis 59 près de New Caney, il devait être sept fois plus grand que l'AstroWorld de Houston avec 50 attractions qui mettent l'accent sur la gérance de l'environnement. Il y aurait un parc aquatique de 12 acres construit à partir d'un glacier en retrait, un parc animalier comprenant des espèces menacées et une balade à travers une terre avec un volcan enflammé et des dinosaures grandeur nature.

29 sur 60 EarthQuest Adventures, Houston

La planification a commencé en 2005, la faillite en 2011

Les développeurs ont repris le projet en 2014, avec la vision d'un parc Disney de 500 acres.

31 sur 60 Fame City - Fame City Waterworks - Adventure Bay - Funplex, Houston

Situé dans l'ouest de Houston, ce méga-complexe était une immense aire de jeux intérieure pour enfants, avec des autos tamponneuses, des karts, un mini-golf, une balise laser, un bowling et une grande roue. Il y avait aussi un parc aquatique adjacent.

32 sur 60 Jeux Les gens jouent, Houston

Petit mais bien-aimé parc à thème au large de FM 1960, Games People Play comportait trois toboggans aquatiques, une cage de frappeurs, une arcade et un parcours de golf miniature.

34 sur 60 Hanna-Barbera Land, printemps

Incapable de rivaliser avec Astroworld, Hanna & Barbera Land n'a été ouvert que pendant deux saisons.

E. Joseph Deering/© Houston Chronicle Afficher plus Afficher moins

35 sur 60 Hanna Barbera Land, printemps

Le parc à thème était basé sur les mondes des dessins animés Hanna-Barbera comme "The Flinstones", "Yogi Bear" et "Scooby-Doo".

E. Joseph Deering/© Houston Chronicle Afficher plus Afficher moins

37 sur 60 Hanna-Barbera Land, printemps

Il comportait un carrousel, des montagnes russes Scooby-Doo, une énorme salle de gym dans la jungle et des spectacles de marionnettes.

38 sur 60 Hanna-Barbera Land, printemps

Il y avait aussi des pédalos cygnes.

E. Joseph Deering/© Houston Chronicle Afficher plus Afficher moins

40 sur 60 Atterrissage magique, El Paso

Magic Landing était l'un des deux parcs à thème d'El Paso en activité dans les années 1980. Il y avait des autos tamponneuses et des pédalos, un bateau pirate oscillant et une grande roue, ainsi que des montagnes russes fatidiques appelées Wildcat.

Magic Landing In Memoriam Voir plus Voir moins

41 sur 60 Atterrissage magique, El Paso

En 1988, un employé de 18 ans a été tué alors qu'il tentait d'aider un visiteur à récupérer une casquette de baseball sur les pistes des montagnes russes. Le caboteur est tombé alors que son bras était tendu sur la piste et l'a coupé. Il est décédé à l'hôpital quelques heures plus tard.

Magic Landing In Memoriam Voir plus Voir moins

43 sur 60 Atterrissage magique, El Paso

Après le décès d'un employé, le parc n'a pas pu se permettre l'assurance pour rester en activité.

Magic Landing In Memoriam Voir plus Voir moins

44 sur 60 Atterrissage magique, El Paso

Après des années de vandalisme et d'incendies criminels, Magic Landing a été rasé.

46 sur 60 Parc Playland, Houston

Playland Park était le premier parc d'attractions du Texas. Précurseur d'AstroWorld, Playland Park avait des montagnes russes inclinables, en boucle et "rollie". Lors de son ouverture, The Rocket était présenté comme "les plus grandes montagnes russes du monde". Certains Houstoniens partagent leur premiers souvenirs de Playland Park, ici.

47 sur 60 Parc Playland, San Antonio

Le slogan de Playland Park : « Le spot amusant de San Antonio. »

49 sur 60 Parc Playland, San Antonio

Playland Park a fermé en 1980. Cinq ans plus tard, le Rocket a été démantelé et ressuscité sous le nom de Phoenix au parc d'attractions Knoebels en Pennsylvanie.

EDWARD A. ORNELAS/SAN ANTONIO EXPRESS-NEWS Voir plus Voir moins

50 sur 60 Parc Playland, San Antonio

Situé sur N. Alamo au large de Broadway, le site de Playland Park est un terrain vacant de 12,5 acres

52 sur 60 Jetée de plaisance, Port Arthur

Pleasure Pier a commencé avec une salle de danse et des montagnes russes. Une salle de bal, une piscine olympique et un parcours de golf 18 trous ont suivi.

53 sur 60 Jetée de plaisance, Port Arthur

Les navires heurtant fréquemment le pont, l'accès est devenu limité. Puis les tempêtes, les incendies et l'érosion ont fini par détruire toutes les installations.

55 sur 60 Mer-Arama, Galveston

Avant que nous ayons Sea World, les Texans ont passé des vacances d'été à visiter Sea-Arama Marineworld à Galveston.

56 sur 60 Mer-Arama, Galveston

Sea-Arama a été l'un des premiers parcs à thème océanique au monde, selon le site : Se souvenir de Sea Arama Marineworld.

58 of 60 Sunshine Amusement Park, San Antonio

This amusement park was located on Roosevelt and Southcross.

59 of 60 Sunshine Amusement Park, San Antonio

This amusement park was located on Roosevelt and Southcross.

Stomach-hurling, whiplash roller coasters seem to have been a staple of teenage summers since they were invented. And while Six Flags sends fans head-over-heels screaming and boomeranging back for repeat thrills, the heyday for independent, kitschy theme parks was before the dominance of the Dallas-based chain Six Flags.

For many Texans growing up in the '60s, '70s and '80s, AstroWorld was hands-down the ultimate rite-of-passage amusement park &mdash whether you lived in Houston or traveled hours to brave that rickety, terrifying Texas Cyclone.

San Antonians of a certain generation had Playland Park and the Rocket roller coaster, which was actually the first "rollie" in Texas erected in the 1940s. Playland Park was in fact Texas' first amusement park. Originally located in Houston, the predecessor to AstroWorld, it moved to San Antonio in the 1960s. But many recall their first dates and back to school parties there.

Click through the gallery above for a brief history of Texas theme parks that are long gone but not forgotten, from Sea-Arama in Galveston to El Paso's ill-fated Magic Landing.

And remember life before Sea World docked in S.A.? We had Aquarena Springs in San Marcos with "mermaids" and Ralph the swimming pig, famous for his swine dive.

Many of these parks went under when Six Flags rose in the 1990s, and when Sea World came to San Antonio. Some parks suffered tragic accidents and weren't able to recover.

Nonetheless, people continue to hold these places deep in their nostalgic hearts, and memorial sites are all around from the Facebook group We Miss Games People Play to the blogs Magic Landing In Memoriam and Remembering Sea-Arama.

If you remember Sunshine Park in San Antonio's southside, or you can recall parties at Playland or family vacays to any of Texas' old amusement parks, share your best memories in the comments.

Scott came to the Express-News from the San Antonio Current, the Alamo City's alt-weekly publication, where she ran online and social programming. Prior to that Scott was the web editor at Texas Public Radio, the San Antonio NPR affiliate.


Amusement Parks - HISTORY

Amusement Parks in America

On warm Sunday afternoons during the summer, a crowd of over 15,000 people would be found at Columbia Beach.

Once upon a time, summer was a time for sea bathing, playing croquet, sailing and walking. Life didn’t have the hectic pace that keeps us distracted today. Thousands of people would flock to the beaches in the summers and especially on the weekends. Many people would even seek out Mineral Springs, looking for medicinal benefits. Swimming was much more popular in those days. The average home didn’t have running water, so baths were usually taken out of doors or on a trip to town.

Coney Island became an amusement resort, as did many other towns along the ocean shore. It is considered to be the birthplace of the American amusement resort. Several luxury hotels were built there in the 1870s and a ten-mile railroad was extended there from the city. Coney Island was described as “heaven at the end of a subway ride.” They also called it the “Nickel Empire.” Every ride cost 5 cents and so did a hot dog or a pop.

Carry-Us-All with wooden animals carved by Charles Loof in the 1870s.

The famed artisan Charles Looff came to Coney Island from Europe in the 1870s and he carved wooden animals that were attached to a circular floor that turned in circles. It opened in 1875 and it was known as a “Carry-Us-All” or carousel. Lamarcus Thompson built the world’s first roller coaster, the Switchback Railroad, in 1884 at Coney Island.

Most of the early amusement resorts sprang up near population centers like Coney Island in New York and Ocean Beach near the western edge of San Francisco. One of the earliest parks in the Northwest had beginnings as a baseball park constructed at the end of a cable car line on the Spokane River in Washington. Originally called Ingersoll Park, the baseball field opened on July 18, 1889.

In 1893, the Spokane Street Railway, which was owned by the Washington Water Power Company (WWP), bought the entire park and decided to expand it into an amusement park patterned after Coney Island. They built a swimming pool next to the river and set about to rename the park. They stumbled across the Latin word for an indoor swimming pool – natatorium. The new park was christened “Natatorium Park.”

One of the earliest parks, Chicago’s White City, grew out of the World’s Columbian Exposition of 1893. White City was the common name for dozens of amusement parks in the United States, the United Kingdom, and Australia. Inspired by the White City and Midway Plaisance sections of the World's Columbian Exposition, the parks started gaining in popularity in the last few years of the 19th century.

The enormously successful World's Columbian Exposition attracted 26 million visitors and featured a section that is now commonly considered the first amusement park: a midway, the mile-long Midway Plaisance, the first Ferris wheel constructed by George Ferris, Thomas Rankin's Snow and Ice Railway, a forerunner of the modern roller coaster, which was later moved to Coney Island as well as lighting and attractions powered by alternating current. Sebastian Ziani de Ferranti had just completed the first power plant with AC power in London only the year before.

The Columbian Exposition also featured the debut of several foods that became popular in the United States: the hamburger, shredded wheat, Cracker Jack, Juicy Fruit chewing gum and pancakes made using Aunt Jemima pancake mix. The Zoopraxographical Hall was the first commercial theater. Ragtime music composed and performed by Scott Joplin exposed millions of people to a new form of music and it instantly became a staple for fairs and carnivals.

While the Midway Plaisance became the Exposition's main drawing card, it was not the primary purpose of the World's Fair in the eyes of its founders, who pictured it to be the beginning of a classical renaissance featuring electrically-lit white stucco buildings collectively known as White City occupying the main court.

While White City gave the park its visual identity, the throngs who attended the Columbian Exposition tended to collect at the Midway Plaisance and Buffalo Bill's Wild West Show, which set up shop just outside the park grounds after the fair's founders rejected Buffalo Bill Cody's attempt to become an official Columbian Exposition exhibitor.

Chicago’s Columbian Exposition was destined to be remembered primarily for two ironic visions, that of the crowds at the Midway Plaisance, with exhibitions of boxer John L. Sullivan and exotic dancer Little Egypt as well as its games and its rides, and the architecture of White City.

Paul Boyton's Water Chutes, featuring a shoot-the-chutes ride that wasn't present in the Columbian Exposition, was the first amusement ride to charge admission when it opened in 1894. Inspired by the immediate success of his Water Chutes with 500,000 people visiting in its first year of operation, Boyton moved and expanded his Water Chutes in 1896. In 1895, Boyton also opened Sea Lion Park, one of the earliest embodiments of an amusement park, at Coney Island with several rides, including a shoot-the-chutes, an old mill ride and a sea lion show.

An enterprising man named George Tilyou operated Coney Island’s first Ferris wheel in 1894 at the Bowery, near the Iron Tower, which was built for the Philadelphia Centennial Exposition in 1876 and moved to Coney Island a year later. Tilyou built several other amusements that were scattered around Coney Island. In 1897, he consolidated all of his rides into one place by his Ferris wheel. Tilyou called it Steeplechase Park.

In the half decade after the end of the Columbian Exposition, the American concept of the amusement park was starting to take hold. White City amusement parks were making their appearance in Philadelphia in 1898 (it was also known as Chestnut Hill Park) and in Cleveland, Ohio in 1900. An explosion of nearly identical amusement parks soon followed. Parks were being erected at a frenetic pace.

A typical White City park featured a shoot-the-chutes and lagoon, a roller coaster (usually a figure eight or a mountain railway), a midway, a Ferris wheel, games, and a pavilion. Some White City parks featured miniature railroads. There were roughly 250 amusement rides operating in the United States in 1899 the number almost tripled to 700 by 1905 and more than doubled again to 1500 by 1919.

One of the earliest amusement parks in the west, Columbia Gardens, opened in Butte, Montana in 1900.

Railway companies, noticing the popularity of Midway Plaisance of the Columbian Exposition and the lack of railroad ridership on the weekends, constructed trolley parks as an effort to improve their bottom line. Power companies were starting to partner with railroad companies to create electric trolley companies and construct “Electric Parks.” Nearly every major city in America had at least one amusement park in the early years of the 20th century.

In 1901, partners Frederick Thompson and Elmer Dundy, operated the very popular ride they called "A Trip to the Moon" at the Pan-American Exposition which opened in Buffalo, New York. They also opened a similar ride at Coney Island’s Steeplechase Park.

Poor weather and bad economic conditions forced the closure of Sea Lion Park in 1902. Boyton sold Sea Lion Park to Thompson and Dundy who redesigned the park and reopened it as Luna Park in 1903.

The name Luna was derived from the brightly lit green and white cigar-shaped airship “Luna” which transported people on an imaginary Trip to the Moon. The spectacular new park, on the sight of the old Sea Lion Park, featured a forest of towers and spires lit at night by 122,000 electric lights. Luna was probably the most popular park at Coney Island.

A year later, in 1904, former New York State Senator William Reynolds opened Dreamland to record crowds and his theme was “Bigger and Better”. Whatever Luna built, Dreamland had to build it bigger and better. Where Luna had 250,000 lights, Dreamland had a million. On opening day, 135,000 eager patrons visited the park.

Some long-established parks changed their names to White City upon the addition of amusement rides and a midway. Like their Luna Park and Electric Park cousins, many cities had two (or all three) of the Electric Park/Luna Park/White City triumvirate in their vicinity, with each trying to outdo the others with new attractions.

Roller coaster designer and entrepreneur Frederick Ingersoll provided many parks with figure eight roller coasters and scenic railways long before expanding the Luna Park chain in 1905. Over a quarter century period, the Ingersoll Construction Company, erected more than eleven roller coasters per year.

The competition was fierce, often driving the electric parks out of business due to increased costs from equipment upgrades, upkeep and increasing insurance costs. Boyton's Water Chutes went out of business in 1908 in the face of increasing competition. More than a few succumbed to fire.

Only one park that was given the White City name continues to operate today: Denver's White City, which opened in 1908, is now known as Lakeside Amusement Park.

In 1900, Portland had 90,000 residents and it was the largest metropolis in the Northwest, Portland had the busiest port up the coast from San Francisco. The Alaska gold rush and the railroads began to make Seattle boom. Portland’s leaders decided a World’s Fair would bring the masses to Portland and they summoned the cutting-edge amusements of the day to come to Portland to help build the Lewis & Clark Exposition .

Guild’s Lake provided a perfect location for the popular Chute-the-Chutes at the Lewis & Clark Exposition. Three million people came to Portland’s Party and many of them decided to stay. Portland’s population doubled in the next five years.

Portland’s first amusement park, The Oaks, opened in Sellwood along the Willamette River in 1905.

A friendly rivalry developed between the builders of Oaks Park and the Lewis & Clark Expo and they had a race to see which could open first. Oaks Park opened two days before the Expo, on Memorial Day, May 30, 1905. In its first season, over 300,000 people packed the streetcars to visit the park and over 30,000 people would visit the park on Sundays and holidays. Oaks Park had a 4000-seat auditorium and The Oaks was said to have been John Philip Sousa’s favorite place to perform, having been there numerous times.

The only amusement park in Portland that survives today is Oaks Park, which is the oldest amusement park on the West Coast and the skating rink is the oldest rink west of the Mississippi.

Council Crest, the Dreamland of the Northwest, opened on Memorial Day in 1907. Council Crest’s dance hall at the “Top of the Town” was the place to go on a summer evening. There was a Scenic Railway (roller coaster) and the Columbia River Water Log Ride, which encircled the park.

The Portland Railway Light & Power Company conceived of Columbia Beach on Sand Island, (now Tomahawk Island), just to the east of Hayden Island. After several delays, Columbia Beach finally opened on August 5, 1916 after heavy August rains and unusually high water in the Columbia River. Even with the late opening, revenues for the Railway company increased greatly and Portland’s most popular new amusement resort saw many thousands of people.

Columbia Beach had excellent camping facilities and the dance floor was one of the largest in the country. There were dances seven days a week. There was a miniature railway, a ferris wheel, a merry-go-round, a motordome, a midway, athletic fields, a delicatessen, a grocery store and a roller skating pavilion.

According to an ad in the Sunday Oregonian from June 20, 1920, you could ride an airplane for free at Columbia Beach. You could fix a picnic lunch, take the Vancouver Line streetcar to the Park, watch a ballgame and visit the zoo. Then you could dance away the afternoon and night.

Jantzen Beach Amusement Park was heralded as Portland’s “Million Dollar Playground.” When it opened on Memorial Day, May 26, 1928, Jantzen Beach was the largest amusement park in the nation. The park sprawled over 123 acres at Hayden Island at the northern tip of Portland.

There was the huge Dipper roller coaster, the thrill rides, the midway games and midget auto racing. There was also the “Golden-Canopied Ballroom,” which attracted big name bands, and people from all over the world came to compete in the dance competitions, which were complete with orchestras.

When it opened on June 28, 1930, Lotus Isle was the largest amusement park in Portland on 128 acres. It was located just east of Jantzen Beach at the site of the old Columbia Beach. Lotus Isle was known as the “Wonderland of the Pacific Northwest” and you could take in over 40 rides.

The Grand Ballroom, which is thought to be the birthplace of the dance marathon circuit, was one of the first locations for the great walkathons where they would pack in 6,000 people and many more lined up outside to get in. Several of the organizers would go on to achieve fame and fortune all over the country. One of them, Leo Seltzer, would go on to start Roller Derby.

The ballroom was built at a cost of $60,000 with a wide veranda overhanging a lake. Many unfortunate problems beset the park and it was only open for three seasons. The ballroom caught fire the second season and burned to the ground. Dances were held the final season on the Blue Swan, a barge which was docked on the Columbia River.

Blue Lake Park which is located seven miles east of Portland, near Fairview, opened on July 3, 1925. The photo above from July 3, 1960, shows the Blue Lake Dance Hall and the Merry Mix-Up swing ride. Blue Lake will be remembered for swimming, boating, picnics, concerts, dancing and rides for all ages. The original Dance Pavilion burned in 1928 and it was soon replaced with the building above. Multnomah County took over the park in 1960 and removed all the rides. It is still a popular place for swimming and picnicking.

Oak Grove Beach, an amusement resort and park which operated from 1917 to 1929, spread out over 70 acres and it was accessible via the Milwaukie and Oregon City streetcars. Oak Grove Beach was mentioned in the July 1, 1925 edition of the Portland News. The article tells of rides, water chutes, toboggans, floats and high dives that were lit up by floodlights so the park could stay open till 11:00 at night.


Amusement Parks - HISTORY

Through 1908, Chicago led the nation in its number of amusement parks, including the Chutes, the original Ferris Wheel (at Clark and Wrightwood in Lincoln Park, 1896 to 1903), Sans Souci ( Woodlawn ), White City (Woodlawn), Luna Park ( New City ), and Forest Park. Joyland Park, owned and operated by African Americans, was part of the Bronzeville neighborhood during its 1920s heyday. Riverview, at Belmont and Western in North Center, was Chicago&aposs largest and longest-running park, surviving from 1904 to 1967. Riverview had the world&aposs first suspended roller coaster (1908) and first parachute ride (1936). Most legendary, however, was the Bobs (1924), perhaps the greatest coaster ever built.

Art Fritz&aposs pony-ride enterprise in suburban Melrose Park in 1929 turned into one of the first “kiddielands.” By 1944, there were 10 kiddielands in the Chicago area, presaging the explosion of such parks across America in the Baby Boom of the 1950s. Ironically, only Fritz&aposs original survived into the next century.

In the 1960s, as middle-class population shifted to the suburbs, old urban parks like Riverview closed, and California&aposs Disneyland (1955) provided the model for new, outlying “theme parks.” Santa&aposs Village, part of the first chain of theme parks, opened in East Dundee, 1959. Old Chicago, the first indoor shopping mall / theme park ( Bolingbrook, 1975 to 1980), foreshadowed Canada&aposs West Edmonton Mall and Minnesota&aposs Mall of America. Marriott&aposs Great America ( Gurnee, 1976 sold to the Six Flags chain, 1984) brought Chicago into the modern theme park era.

In 1995, a 148-foot Ferris Wheel—recalling the 1893 original—was erected at the renovated Navy Pier, a reminder of Chicago&aposs past amusement greatness.


10 Great American Amusement Parks

On July 17, 1955, Anaheim, California watched as Walt Disney dedicated and opened Disneyland, at the time, the premier amusement park in the world. The US has a long history of fine amusement parks, certainly making the US the amusement park capital of the world. Here we list 10 great parks, not necessarily the biggest, but 10 that draw the most people each year, and that we think you would especially enjoy visiting.

Creuser plus profond

10. Six Flags Magic Mountain, California (Valencia).

With 19 roller coasters, more than any other park in the world, this place gives Cedar Point a run for most thrilling park. Only open since 1971 (as Magic Mountain, before Six Flags bought it), this park is a bit younger than most of the big ones. Cracked fact: C'est le Walley World of the 1983 classic film, National Lampoon’s Vacation.

9. Hershey Park, Pennsylvania (Hershey).

With 70 rides and 12 roller coasters and 3.1 million visitors a year, this is hardly the park Milton Hershey built for the leisure of his employees. It is still owned by the chocolate giant, and features a water park and zoo. Of course, it is next to Hershey’s Chocolate World which has restaurants and a ride that takes you through a virtual chocolate factory. Several other great amusement parks are fairly close, including our sentimental favorite, Knoebels Amusement Resort.

8. Kings Island, Ohio (Mason).

Scoring just behind its sister park to the north, Kings Island gets only about 100,000 fewer visitors than Cedar Point, with similar emphasis on thrill rides and mega-coasters, and of course, a water park. With 46 rides and 14 roller coasters (80 rides and attractions total) this is a major league park.

7. Cedar Point, Ohio (Sandusky).

The most visited amusement park in the US outside of California or Florida, this place has the beach, water park, marina, shows, and rides galore. Plus, it ranks at #1 (or close) in food quality every year. With a league leading 74 rides, 17 of them roller coasters, this is the king of the thrill rides parks. It is the only park in the world with roller coasters in all 4 height classes, including 4 over 200 feet tall.

6. Knott’s Berry Farm, California.

Established by Walter Knott, famous berry grower (first cultivator of boysenberries, a cross of raspberry, blackberry, dewberry and loganberry invented by a guy named Boysen), the berry part of the business is now owned by Smuckers of Orville, Ohio and the amusement park is owned by Cedar Fair of Sandusky, Ohio, the company that owns Cedar Point and Kings Island, giving the Farm more of a thrill ride emphasis. Cracked fact: Knott’s decided not to sell out to Disney for fear Disney would obliterate traces of the original Knott’s character. The park has 5 theme sections and a water park. Knott’s is now owned by Cedar Fair.

5. Universal Studios, Florida and Hollywood.

Movies are big business and almost everybody likes at least some movies. The Universal Studios parks (including Islands of Adventure in Orlando) are the premier place to celebrate the world of movies for the entire family. Close to 15 million people per year attend these 2 parks (combined) and 20 million when you include the Islands of Adventure park.

4. Busch Gardens, Tampa Bay.

The only park on the list out of sequence by visitor count, we put Busch Gardens ahead of Universal because of the more eclectic appeal of the park. (Nostalgia for the days of free samples of Anheuser-Busch products, that is.) Thrill rides and shows in an African setting, the park features animal exhibits and an associated water park, Adventure Island.

3. Sea World, Orlando.

Any Sea World is a wonderful place to see Killer Whales (Orcas), dolphins and seals performing spectacular displays, with a variety of top notch water oriented shows. Some may criticize the use of sea mammals in the shows, but that aside, the shows are fantastic. See the aquariums and other sea life displays or watch pearl divers at work. Millions do every year.

2. Disneyland/Disney’s California Adventure, Anaheim.

To many people, the original is still the best. The second most visited set of amusement complexes in the US, millions in the West save the long trip to Florida and go to the fantabulous parks in their own neck of the woods. (Snow White’s Castle ought to be on the California state flag.) The Disney parks have a spectacular array of rides, shows, and attractions, making them all around entertainment centers.

1. Disney World/Epcot, Orlando.

Including White Magic Kingdom, Disney’s Animal Kingdom, and Disney’s Hollywood Studios, this is the most extensive amusement/theme park complex in the world. Obviously, anything this fantastic comes at a price, and the price is expense and crowds. Still, this most visited of all park complexes has so much to see and do you have to read about them individually. The ultimate fantasy vacation for kids (and grown up kids).

Question pour les étudiants (et abonnés) : Tell us which parks are your favorites in the comments section below this article.

Si vous avez aimé cet article et souhaitez recevoir une notification des nouveaux articles, n'hésitez pas à vous abonner à Histoire et titres en nous aimant sur Facebook et devenir l'un de nos mécènes !

Votre lectorat est très apprécié !

Preuve historique

For more information, please see…

Samuelson, Dale and Wendy Yegoiants. American Amusement Park. MBI, 2001.


Other lesser known Amusement Parks in Ohio

Everybody knows about Ohio's 2 monster amusement parks, but did you know the Columbus Zoo also has amusement park. In fact there are several other lesser known amusement parks in Ohio that might fit your family needs better than the flamboyant big guy up north or his twin brother in Cincinnati, but for folks with little ones and on a budget, you might want to consider these as good alternatives.

Jungle Jack's Landing

The Columbus Zoo is one of the world's premiere zoos, but it also has a much lesser known amusement park which helps round out Zoombezi Bay water park, an entirely separate section of the zoo. There's also throughout the zoo a number of amusement rides including a train ride, a beautiful and historic merry go round, pirate island boat ride, and several animal rides. Each of these items are in addition to regular zoo admission.

Jungle Jack's Landing is located inside the zoo and tickets can be purchased for individual rides or a single Zoo-it-All wristband can be purchased that will include all the park rides for one low price.

Tuscora Park, New Philadelphia

Located just of Interstate 77 south of Canton, the Tuscora Park Amusement park has something for just about everyone. The little ones will enjoy the many rides designed especially for the younger set. Adults can enjoy the swimming pools, fishing in the pond, or listening to live entertainment.

Memphis Kiddie Park

Memphis Kiddie Park is an Ohio Amusement Park with a tradition dating back to the 1950s when amusement parks were all the rage across Ohio. Most of these amusement parks have long since closed, but Memphis Kiddie Park remains providing generational entertainment. This amusement park is really for the kids. It features 11 amusement rides, an arcade and miniature golf course and is still a Cleveland landmark. Most of the rides are restricted to children about 4' tall or less.


Voir la vidéo: Amerikan huvipuistot ja panikoiva mutsi (Novembre 2021).