Podcasts sur l'histoire

26 novembre 1942

26 novembre 1942

26 novembre 1942

Novembre

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930
>Décembre

Pacifique

William "Bull" Halsey est promu amiral



FDR instaure une fête de Thanksgiving moderne

Le président Franklin D. Roosevelt signe un projet de loi établissant officiellement le quatrième jeudi de novembre comme jour de Thanksgiving.

La tradition de célébrer la fête le jeudi remonte aux débuts de l'histoire des colonies de Plymouth et de la baie du Massachusetts, lorsque les vacances d'après-récolte étaient célébrées le jour de la semaine régulièrement comme « jour de la lecture », une réunion d'église en milieu de semaine où l'actualité des sermons ont été présentés. Une célèbre célébration de Thanksgiving a eu lieu à l'automne 1621, lorsque le gouverneur de Plymouth, William Bradford, a invité des membres locaux de la tribu Wampanoag à se joindre aux pèlerins lors d'un festival organisé en remerciement de la générosité de la saison.

Thanksgiving est devenu une coutume annuelle dans toute la Nouvelle-Angleterre au XVIIe siècle et, en 1777, le Congrès continental a déclaré le premier Thanksgiving américain national après la victoire des Patriotes à Saratoga. En 1789, le président George Washington est devenu le premier président à proclamer une fête de Thanksgiving, lorsque, à la demande du Congrès, il a proclamé le 26 novembre, un jeudi, jour d'action de grâce nationale pour la Constitution américaine. Cependant, ce n'est qu'en 1863, lorsque le président Abraham Lincoln a déclaré que Thanksgiving tomberait officiellement le dernier jeudi de novembre, que la fête moderne a été célébrée à l'échelle nationale.

Avec quelques écarts, Lincoln&# x2019s précédent a été suivi chaque année par chaque président suivant&# x2014 jusqu'en 1939. En 1939, Franklin D. Roosevelt s'est écarté de la tradition en déclarant le 23 novembre, l'avant-dernier jeudi de cette année, comme Thanksgiving Day. Une controverse considérable a entouré cette déviation, et certains Américains ont refusé d'honorer la déclaration de Roosevelt&# x2019. Pendant les deux années suivantes, Roosevelt a répété la proclamation impopulaire, mais le 26 novembre 1941, il a reconnu son erreur et a signé un projet de loi faisant officiellement du quatrième jeudi de novembre la fête nationale de Thanksgiving.


Ce jour dans l'histoire de Norwood-26 novembre

DEDHAM. 26 novembre—Underdog Dedham High a atteint les sommets aujourd'hui et a dominé l'équipe invaincue de Norwood High dans un match qui s'est terminé par une égalité sans but devant 6000 fans.

Les Heaphymen se sont vu refuser une victoire uniquement par le pistolet du chronométreur. Après que deux lignes puissantes se sont affrontées pendant 47 minutes, Frank Scafati est entré en action et deux passes ont porté le ballon vers la ligne de six pouces de Norwood pour un premier essai à la fin du match.

Prenant le ballon à Norwood après avoir arrêté le dur Ray Martin au fond du territoire de Dedham, le Crimson and Grey a mis le rassemblement sur pied avec son avance proche du touché. Avec le ballon tout seul 29, le onze de Dedham a pris vie lorsque Frank Scafati, sur une toupie, s'est écrasé sur 11 yards. Le capitaine Al Aylward a ensuite balayé l'extrémité pour une première descente sur le Norwood 42.

Après l'échec de deux plongeons sur la ligne, Scafati a fait une passe à Don Nay, qui a sauté en l'air et l'a tiré vers le bas sur la ligne des 17 verges. Scafati a tenté une longue passe dans la zone des buts, mais elle a été renversée et alors que le chronomètre levait son arme, Scafati a trouvé Bill Williams lâche et a laissé tomber une passe dans ses bras alors qu'il se dirigeait vers le coin du cercueil. Williams a été mis hors-jeu à la ligne des six pouces à la fin du match.

Au cours des trois premières périodes, aucune des deux équipes n'a pu produire une offensive soutenue. Dedham a tâtonné la balle glissante à plusieurs reprises et les arrières n'ont pas pu garder les pieds sur le gazon humide. Le capitaine Al Aylward de Dedham et le co-capitaine Ray Martin se sont livrés à un duel de coups de pied alors que les équipes attendaient une pause.

En troisième période, Norwood s'est penché sur une offensive de Dedham qui semblait sur le point de payer la saleté lorsque Ray Martin, atteignant les airs de son propre chef 20. a choisi une passe en l'air et a commencé ce qui ressemblait à un touché. Alors qu'il atteignait le milieu de terrain, il a été coupé par le Capt Aylward et, alors qu'il cherchait l'un de ses coéquipiers à qui latéraliser le ballon, il a été coupé au 42. Martin et Lukawecki ont ensuite échappé un premier vers le Dedham 25 mais ici le mur avant de Dedham s'est montré à la hauteur et a emporté le ballon sur les downs. Aylward a lancé un long sur le terrain hors de danger.

La dernière période a de nouveau vu les équipes basculer au milieu de terrain avec Norwood obtenant une pause vers la fin de la période quand Aylward a mal botté, le ballon est hors-jeu sur les 37 de Norwood. Martin, sur un spinner, a craqué la ligne Dedham pour six yards mais sur trois autres smashs à la ligne, il a été retenu et Dedham a pris le relais à la ligne des 29 yards, commençant leur entraînement qui a manqué de six pouces. Le résumé.

DEDHAM HIGH—MacAleese. Collins, le Murphy. Geary. C'est Davis. 1g de Robinier. Chéri, c Overko. rg Blakney. Haynes, rt Non. re Williams, ob Scafati McLeish. Ihb : Aylward-rhb Ray. fb.

NORWOOD HAUT Billingham. re Costello, rt Valma. rg Venterosa. c Coyne. Polovitch, 1g Cistenelli. Il : Perednia. le McGuff. qb Praino, rhh Lukawecki. Ihb Martin. Tamulonis. fb.

Arbitre. Kilroy. Arbitre. Nyland. Juge de touche. Clark. Juge de terrain, Vachon. Tune, quatre périodes de 12m.

L'équipe invaincue de H. Bennett Murray était légèrement favorite avant le match, mais à la mi-temps, les guerriers de Dedham de Jack Heaphy avaient réduit les chances de gagner de l'argent. a sorti trois premiers essais dans la première mi-temps à deux pour Dedham et ils en ont chacun eu un en troisième période, mais dans la dernière période, Dedham en a eu quatre contre un pour le visiteur.

Le tacle le plus dur du match dans la période d'ouverture quand Aylwird a botté à Lukawecki qui a échappé à plusieurs plaqueurs de Dedham et était sur la bonne voie pour un bon gain quand Aylward est arrivé à toute vitesse et a renversé le Norwood avec un tacle qui a envoyé Lukawecki voler 10 pieds à travers les airs. Tappy Venterosa. Le centre de Norwood, a été le premier homme à avoir besoin d'attention...

son vent a été coupé en deuxième période… en troisième
période Frank Scafati de Dedham a dû être retiré du jeu pendant quelques minutes pour se reposer après avoir reçu un coup à la tête. Don Nay et Don Blakney étaient des épines dans les flancs du dos de Norwood.

Hez Tucker, ancien grand de Dedham High, a géré les enjeux pour le juge de ligne en chef de manière experte. . entre les mi-temps, le rassemblement a été réchauffé par les actions des pom-pom girls des deux écoles, jambes nues et jupes courtes, qui ont compensé leur manque de vêtements par l'énergie qu'ils ont mis dans leur travail… un favori de la foule était le chanson « Louez le Seigneur et passez les munitions », mais aucune munition n'a été produite par l'une ou l'autre des équipes, les deux écoles protégeaient leurs instruments de musique et les bancs n'apparaissaient qu'à la troisième période et à ce moment-là, ils avaient perdu leur stand et devaient séréner la foule des endroits près des gradins.


Ce jour-là : 26 novembre

Le 26 novembre 1942, le président Roosevelt a ordonné le rationnement de l'essence à l'échelle nationale, à compter du 1er décembre.

Le 26 novembre 1922, Charles Schulz, dessinateur américain et créateur de la bande dessinée "Peanuts", est né. Après sa mort le 12 février 2000, sa nécrologie est parue dans le Times.

Le 26 novembre 1950, la Chine est entrée dans la guerre de Corée, lançant une contre-offensive contre les soldats des Nations Unies, des États-Unis et de la Corée du Sud.

À cette date

1789 Une journée d'action de grâce a été réservée par le président George Washington pour observer l'adoption de la Constitution des États-Unis.
1825 La première fraternité sociale universitaire, Kappa Alpha, a été formée à l'Union College à Schenectady, dans l'État de New York.
1832 Le service public de tramway a commencé à New York.
1940 Le demi-million de Juifs de Varsovie, en Pologne, ont été contraints par les nazis de vivre dans un ghetto fortifié.
1942 "Casablanca", avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman, a fait sa première mondiale au Hollywood Theatre de New York.
1942 Le président Franklin D. Roosevelt a ordonné le rationnement de l'essence à l'échelle nationale.
1949 L'Inde a adopté une constitution en tant que république au sein du Commonwealth britannique.
1973 La secrétaire personnelle du président Richard Nixon, Rose Mary Woods, a déclaré à un tribunal fédéral qu'elle avait accidentellement causé une partie de l'écart de 18 minutes et demie dans une bande clé du Watergate.
1975 Un jury fédéral a déclaré Lynette "Squeaky" Fromme, une disciple de Charles Manson, coupable d'avoir tenté d'assassiner le président Gerald R. Ford.
1992 La Grande-Bretagne a annoncé que la reine Elizabeth II s'était portée volontaire pour commencer à payer des impôts sur ses revenus personnels et retirerait ses enfants de la masse salariale publique.
2000 La secrétaire d'État de Floride, Katherine Harris, a certifié le républicain George W. Bush vainqueur sur le démocrate Al Gore lors du scrutin présidentiel de l'État par 537 voix.
2008 Des terroristes ont lancé des attaques de type commando contre deux hôtels de luxe, un centre juif et une gare bondée à Mumbai, en Inde, tuant 166 personnes.
2009 Une enquête ordonnée par le gouvernement irlandais a révélé que les dirigeants de l'Église catholique romaine à Dublin avaient passé des décennies à protéger de la loi les prêtres qui maltraitaient les enfants et que la plupart des autres religieux avaient fermé les yeux.
2010 Mohamed Osman Mohamud, 19 ans, né en Somalie, a été arrêté par des agents fédéraux lors d'une attaque à Portland, dans l'Oregon, accusé d'avoir planifié de faire exploser une camionnette d'explosifs lors de la cérémonie d'allumage du sapin de Noël.

Anniversaires historiques

Charles Schulz 11/26/1922 - 2/12/2000 Caricaturiste américain et créateur de la bande dessinée "Peanuts"Voir nécrologie »

26 novembre 1942 – Moshe Flinker

Moshe Flinker avait 16 ans lorsqu'il a commencé à tenir son journal. En tant que citoyen néerlandais, il vivait déjà sous l'occupation allemande depuis plus de deux ans, mais à la fin de 1942, le danger pour les Juifs augmentait. Moshe et sa famille pensaient qu'ils seraient bientôt déportés vers l'est, alors ils ont commencé à chercher un moyen de s'échapper de la Hollande. Le père de Moshe a trouvé un moyen de faire passer sa famille de l'autre côté de la frontière belge où il espérait qu'ils seraient plus en sécurité. Au début, personne ne savait qu'ils étaient juifs. Parfois, Moshe osait même sortir dans la rue sans son étoile juive. Ce n'était pourtant pas un secret qu'ils pouvaient garder longtemps. Bientôt, ils vivaient avec toutes les restrictions qui s'appliquaient aux Juifs en Hollande.

POURQUOI LES JUIFS SOUFFRENT-ILS ?

Moshe détestait le fait qu'il ne pouvait pas aller à l'école ou travailler. L'une des raisons pour lesquelles il a commencé à écrire était d'éviter l'oisiveté. Son premier journal, le 24 novembre 1942, racontait la fuite de sa famille à Bruxelles et les circonstances de la vie dans cette nouvelle ville. Au moment où il a fait sa prochaine entrée deux jours plus tard, son attention a commencé à se tourner vers des pensées plus profondes. Le thème principal du journal de Moshe était sa tentative de comprendre les raisons pour lesquelles les Juifs subissaient tant de souffrances et de persécutions. C'était un jeune homme profondément religieux et il cherchait une explication qui correspondrait à ses expériences dans un plan plus vaste et déterminé qui était entre les mains du Seigneur. Il a lutté avec ce concept et a été incapable de trouver une résolution significative. Il a écrit : « Nous sommes dans une très mauvaise situation. Nos souffrances ont de loin dépassé nos méfaits. Quel autre objectif le Seigneur pourrait-il avoir en permettant que de telles choses nous arrivent ? Je suis certain que d'autres troubles ne ramèneront aucun Juif sur les chemins de la justice… et en effet, qu'est-ce que Dieu peut vouloir dire par toutes ces calamités qui nous arrivent dans cette terrible période ? »

« Nos souffrances ont de loin dépassé nos méfaits. »

Moshe n'était pas seul dans son angoisse mentale et émotionnelle. Beaucoup de gens, alors et maintenant, ont du mal avec l'idée que la souffrance n'est pas toujours motivée par un but rédempteur. Dans le cas de l'Holocauste, la principale cause de la persécution semble avoir été les préjugés injustifiables, la haine et la fausse idéologie des nazis.

Des extraits du journal de Moshe Flinker ont été publiés dans un livre intitulé, Pages récupérées : les journaux des jeunes écrivains sur l'Holocauste par Alexandra Zapruder.

En savoir plus sur l'impact de l'Holocauste sur les Juifs en Belgique.

851, avenue N. Maitland,
Maitland Floride, 32751

Horaires du musée :
Dimanche : 12h – 16h
Lun. – Jeudi : 10h – 16h
Vendredi : 10h – 13h
Samedi : Fermé


Casablanca ouvre ses portes dans les salles en ce jour de l'histoire ! 26 novembre 1942

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez peut-être vous abonner à mes alertes gratuites par e-mail. Merci de votre visite!

« UN DRAME QUI VOUS SOULÈVE DE VOTRE SIÈGE »

par LCDR Walter Francis Fitzpatrick, III (Ret.), ©2016, blogue sur The Jaghunter

(Avec l'aimable autorisation de MGM et Turner Entertainment)

(26 novembre 2016) — JAG HUNTER ici :

Dix-huit jours seulement après le début de l'OPÉRATION TORCH, après quoi mon père-médecin de la marine, le lieutenant Walter Francis Fitzpatrick, Jr. et ses camarades de bord de l'USS COLE (DD - 155) ont survécu à un assaut amphibie suicide dans la ville franco-marocaine de Safi, le film CASABLANCA éclaboussé sur l'écran d'argent pour la première fois. casablanca-libération

CASABLANCA , qui a été publié à la hâte plusieurs mois avant sa sortie initialement prévue en 1943, a été créé à New York le jour de Thanksgiving, [26 novembre] 1942. Le journaliste hollywoodien a déliré: "Voici un drame qui vous fait sortir de votre siège." Le New York Times l'a qualifié de "très divertissant et inspirant… une image qui fait frémir la colonne vertébrale et fait bondir le cœur".

« Aussi proche et cher au cœur que CASABLANCA est aujourd'hui, le public de '42 avait une perspective particulièrement unique. Le monde était plongé dans un conflit désespéré alors que le régime nazi répandait son poison sauvage à travers l'Europe, et les événements à l'écran reflétaient les événements sur la scène mondiale. Comme Variété a noté: «Par un curieux caprice de la fortune, l'histoire a rattrapé cette image sur fond de Maroc français, et son actualité assure une grande réception au box-office. Il y a quelques jours seulement, l'intérêt mondial reposait sur la ville de Casablanca, avec le débarquement des forces alliées là-bas et la simple mention du nom excite encore l'imagination.


Bataille de Brisbane

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Bataille de Brisbane, (26-27 novembre 1942), deux nuits d'émeutes à Brisbane, la capitale et chef-lieu du Queensland, en Australie, entre des Australiens et des militaires américains stationnés là-bas pendant la Seconde Guerre mondiale.

Quelques jours après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, les planificateurs militaires américains ont commencé à examiner la possibilité de poursuivre la guerre contre le Japon à partir d'une base dans le sud-ouest du Pacifique. Le 14 décembre 1941, le brigadier. Le général Dwight D. Eisenhower a proposé la construction d'une installation militaire en Australie, et ce plan a été approuvé trois jours plus tard par le chef d'état-major de l'armée américaine George Marshall. Le 22 décembre, un convoi mené par l'USS Pensacola a débarqué plus de 4 000 soldats à Hamilton Wharf à Brisbane. Près d'un million de soldats américains passeront par l'Australie entre 1941 et 1945, dont environ 80 000 stationnés à Brisbane au plus fort de la guerre. La population de Brisbane en décembre 1940 était estimée à 335 000 habitants, la présence américaine dans la ville aurait un impact démographique important. Au début, les troupes américaines ont été chaleureusement accueillies. En effet, de nombreux soldats afro-américains ont raconté que tout au long de leur déploiement en Australie, ils avaient été mieux traités par les Australiens que par leurs compatriotes.

En mars 1942, le général américain Douglas MacArthur est envoyé en Australie depuis les Philippines. Le mois suivant, il est nommé commandant de toutes les forces alliées sur le théâtre du Pacifique Sud-Ouest et, en juillet, il déplace son quartier général de Melbourne à Brisbane. La première opération majeure de MacArthur en tant que commandant suprême a été la défense de la Nouvelle-Guinée après qu'une force d'invasion japonaise a menacé Port Moresby. Dans des conditions extrêmement difficiles et sans même les provisions les plus élémentaires, les troupes australiennes étaient plus nombreuses que le général Sir Sydney Rowell se sont battues vaillamment, arrêtant finalement l'avance japonaise à environ 50 km de Port Moresby. MacArthur ne cachait pas sa conviction que les troupes australiennes manquaient d'esprit, et en septembre 1942, il ordonna à Rowell de relever son commandement. L'action a suscité un ressentiment généralisé de MacArthur parmi les forces australiennes, une opinion qui ne s'estompera pas avec le temps.

À Brisbane, les tensions ont commencé à monter entre les troupes américaines et les civils et militaires australiens. Les batailles de Midway (3-6 juin 1942) et de Guadalcanal (commencées le 7 août 1942) avaient effectivement stoppé l'avancée du Japon dans le Pacifique, et le Queensland n'était plus sous la menace d'une invasion japonaise. Beaucoup ont fait écho à un sentiment exprimé par les Londoniens pendant « l'occupation » américaine de la Grande-Bretagne – les GI américains étaient « surpayés, sursexués et ici ». Le personnel américain enrôlé était payé deux fois plus que ses homologues australiens, et les uniformes de cérémonie des hommes enrôlés américains étaient plus élégants que ceux des officiers australiens. De plus, le personnel américain avait un accès exclusif à la cantine américaine bien approvisionnée PX (Postal Exchange) dans le quartier central des affaires de Brisbane. Le PX américain vendait des cigarettes, de l'alcool, du chocolat et d'autres articles de luxe qui étaient soit fortement rationnés, soit à un prix prohibitif, soit tout simplement indisponibles pour les Australiens. Les inégalités flagrantes entre les deux forces armées ont fondamentalement remis en cause le concept de « camaraderie » – un lien égalitaire de respect mutuel et de loyauté inconditionnelle qui a servi d'éthique centrale aux troupes de l'ANZAC (Australian and New Zealand Army Corps).

La bataille de Brisbane a commencé vers 19h00 le soir de ce qui était célébré comme le jour de Thanksgiving aux États-Unis. Compte tenu du ressentiment général envers les Américains, il est ironique que la mêlée de masse ait été déclenchée lorsqu'un groupe de soldats australiens a tenté de défendre un « compagnon » américain – avec lequel ils ne connaissaient que quelques minutes – de la police militaire américaine ( député). Alors que les matraques MP volaient, de plus en plus d'Australiens se joignaient à la mêlée croissante à l'extérieur des pubs locaux américains PX qui venaient de fermer, et les rues étaient remplies de soldats et de civils. Alimentée par l'alcool et les notions de camaraderie, la foule hostile à l'extérieur du PX a rapidement dépassé les 100 alors que les députés américains tentaient de maintenir un périmètre défensif érigé à la hâte autour de l'entrée du bâtiment. À 20 heures, la foule comptait plusieurs centaines, certaines estimations affirmant de manière improbable que jusqu'à 4 000 Australiens assiégeaient le PX américain. Les députés ont été bombardés de pierres, de briques et d'autres projectiles, les autorités locales ayant choisi de ne pas s'immiscer dans une situation d'escalade. Lorsqu'un MP avec un fusil de chasse est apparu à l'entrée du PX, toute l'attention a été attirée sur l'arme, et il y a eu une ruée immédiate pour le contrôler. Le fusil de chasse s'est déchargé, frappant l'artilleur australien Edward Webster à la poitrine, le tuant sur le coup. Deux autres coups de feu ont retenti et au moins une demi-douzaine d'Australiens seraient plus tard soignés pour des blessures par balle. L'émeute a continué jusqu'à 22h00, lorsque la paix a été temporairement rétablie au centre-ville de Brisbane. Le rez-de-chaussée du PX américain avait été détruit et des dizaines de personnes des deux côtés ont subi des blessures de divers degrés de gravité. Les censeurs militaires se sont rapidement déplacés pour annuler toute information faisant état d'un affrontement mortel entre les troupes alliées.

Croyant apparemment que le pire était passé, aucune armée n'a répondu en confinant ses forces dans leurs casernes. Avec le PX américain sous bonne garde, la nuit suivante (27 novembre) a vu une foule de militaires australiens se rassembler de l'autre côté de la rue, devant les bureaux de la Croix-Rouge américaine. Le groupe s'est ensuite déplacé vers le bâtiment du siège de MacArthur, mais le général avait quitté le pays. Une demi-douzaine de meutes d'hommes australiens se sont répandues dans toute la ville, battant tous les GI américains qu'ils trouvaient particulièrement vulnérables étaient des militaires américains vus avec des femmes australiennes. Les prévôts australiens (police militaire) et la police civile de Brisbane ont peu fait pour intervenir, et les officiers subalternes australiens n'étaient pas disposés ou incapables de rétablir la discipline dans leurs rangs. À minuit, la violence s'était calmée, mais au moins 20 Américains avaient subi des blessures suffisamment graves pour nécessiter une hospitalisation. La bataille de Brisbane a finalement pris fin lorsque, sous la pression de commandants supérieurs, les prévôts australiens ont adopté une posture de patrouille beaucoup plus agressive et ont mis un terme au désordre.


L'émeute du jour de Thanksgiving à Phoenix (1942)

Les événements de l'émeute du jour de Thanksgiving de Phoenix ont commencé le 27 novembre 1942. Un soldat en congé du 364e régiment d'infanterie noire entièrement noir s'est saoulé au bar Alhambra, situé à l'angle des rues 12e et Washington à Phoenix. Une cliente noire s'est disputée avec le soldat et l'a giflé. Le soldat a répondu en frappant la femme avec une bouteille. Des officiers de la 733e unité de police militaire entièrement noire, stationnée au parc des expositions voisin, ont été appelés sur les lieux et ont tenté d'arrêter le soldat, mais il a résisté et a brandi un couteau.

Une foule s'est formée à l'extérieur du bar, comprenant des civils et des soldats du 364e. Les officiers arrivés du 733e ont chacun tiré un coup de feu en l'air pour tenter de disperser la foule. Un officier du 733e a tiré un deuxième coup dans le sol, mais la balle a ricoché et a touché et blessé un soldat du 364e. Certains soldats sont retournés au camp et ont fait un récit exagéré de l'incident, et de nombreux soldats se sont armés, se sont entassés dans une jeep et se sont dirigés vers la ville pour se venger. Selon un compte, les soldats se sont dispersés de la Jeep en tirant avec des armes de poing, des fusils et des armes automatiques de gros calibre.

/> Coupure de la République de l'Arizona sur l'émeute du jour de Thanksgiving, le 28 novembre 1942

Des soldats de la 733e unité de police militaire ont été envoyés à l'arsenal du camp Papago et ont distribué des armes et des munitions. L'affrontement entre les soldats du 364th et du 733rd, désormais renforcés par la police de Phoenix, a entraîné une émeute. L'officier de police de Phoenix, Leon Thompson, marchait à son rythme, se dirigeant vers la 16e rue et a été coincé par les coups de feu environnants. Il est resté allongé dans la rue pendant quatre heures, faisant le mort pour éviter d'être abattu.

D'autres membres de la police militaire du 733e sont arrivés dans des véhicules blindés et ont commencé à rechercher les personnes impliquées. De nombreux soldats du 364e se sont cachés dans les maisons d'amis. Les véhicules blindés se sont arrêtés devant une maison et ont utilisé un haut-parleur pour appeler toute personne à l'intérieur à se rendre. Lorsque les soldats n'ont pas répondu, la 733e police militaire a utilisé des mitrailleuses de calibre 50 pour percer des trous de la taille d'un poing à travers la maison.

À la fin de la nuit, trois soldats du 364e ont été tués et onze autres blessés. L'officier de police de Phoenix George Haines a reçu une balle dans un orteil. Plus de deux cents hommes du 364e ont été arrêtés et emprisonnés pendant une semaine avant d'être relâchés dans leur unité. Quinze soldats ont été traduits en cour martiale pour « désobéissance aux ordres, mutinerie et incitation à l'émeute » et ont été condamnés à des peines de prison fédérale pouvant aller jusqu'à cinquante ans. Le soldat Joseph Sipp du 364th a été condamné à mort, mais le président Franklin Roosevelt est intervenu et sa peine a été commuée.


La Grange Journal (La Grange, Texas), Vol. 63, n° 48, éd. 1 jeudi 26 novembre 1942

Journal hebdomadaire de La Grange, au Texas, qui comprend des nouvelles locales, nationales et nationales ainsi qu'une vaste publicité.

Description physique

huit pages : ill. page 23 x 16 po. Numérisé à partir d'un microfilm 35 mm.

Informations sur la création

Créateur : Inconnu. 26 novembre 1942.

Le contexte

Cette un journal fait partie de la collection intitulée : Fayette County Area Newspaper Collection et a été fournie par la Fayette Public Library, Museum and Archives à The Portal to Texas History, un référentiel numérique hébergé par les bibliothèques de l'UNT. Il a été vu 19 fois. Plus d'informations sur ce problème peuvent être consultées ci-dessous.

Personnes et organisations associées à la création de ce journal ou à son contenu.

Créateur

Éditeur

Publics

Consultez notre site de ressources pour les éducateurs! Nous avons identifié ce un journal comme un source principale au sein de nos collections. Les chercheurs, les éducateurs et les étudiants peuvent trouver cette question utile dans leur travail.

Fourni par

Bibliothèque publique Fayette, musée et archives

Réouvert en 2005, le Fayette Public Library, Museum and Archives dessert la ville de La Grange et les communautés environnantes du comté de Fayette, au Texas.

Nous contacter

Informations descriptives pour aider à identifier ce journal. Suivez les liens ci-dessous pour trouver des articles similaires sur le portail.

Titres

  • Titre principal: La Grange Journal (La Grange, Texas), Vol. 63, n° 48, éd. 1 jeudi 26 novembre 1942
  • Titre de la série :Le Journal de La Grange
  • Titre alternatif : Journal LaGrange

La description

Journal hebdomadaire de La Grange, au Texas, qui comprend des nouvelles locales, nationales et nationales ainsi qu'une vaste publicité.

Description physique

huit pages : ill. pages 23 x 16 po.
Numérisé à partir d'un microfilm 35 mm.

Remarques

Sujets

En-têtes de sujet de la Bibliothèque du Congrès

Structure de navigation des bibliothèques de l'Université du Texas du Nord

Langue

Type d'élément

Identifiant

Numéros d'identification uniques pour ce problème dans le portail ou d'autres systèmes.

  • Numéro de contrôle de la Bibliothèque du Congrès: sn86088871
  • OCLC: 14209264 | lien externe
  • Clé de ressource d'archivage: arche:/67531/metapth997733

Informations sur les publications

  • Le volume: 63
  • Problème: 48
  • Édition: 1

Collections

Ce numéro fait partie des collections suivantes de documents connexes.

Collection de journaux de la région du comté de Fayette

Situés dans le centre du Texas, les premiers colons anglo-saxons du comté de Fayette sont arrivés au début des années 1820. Le comté a été organisé le 18 janvier 1838, avec La Grange comme chef-lieu. À partir du milieu des années 1840, une série de journaux éphémères sont publiés à La Grange.

Subvention de la Fondation Tocker

Collections financées par la Fondation Tocker, qui distribue des fonds principalement pour le soutien, l'encouragement et l'assistance aux petites bibliothèques rurales du Texas.

Programme de journaux numériques du Texas

Le Texas Digital Newspaper Program (TDNP) s'associe aux communautés, aux éditeurs et aux institutions pour promouvoir la numérisation basée sur les normes des journaux texans et les rendre librement accessibles.


26 novembre 1942 - Histoire

  • GenMaj Hans Siburg, 1939 - septembre 1939
  • GenMaj Robert Fuchs, 29 septembre 1939 - 15 octobre 1940
  • GenLt Alexander Holle, 15 octobre 1940 - juin 1941
  • Oberst Martin Harlinghausen, 6 janvier 1942 - novembre 1942
  • Oberst Karl Stockmann, décembre 1942 - février 1943
  • Obstlt Werner Klimper, mars 1943 - novembre 1944
  • Obstlt Wilhelm Stemmler, novembre 1944 - janvier 1945
  • Obstlt Georg Teske, février 1945 - mai 1945

Formé le 1er mai 1939 à Lneburg à partir de Stab/KG257. En juin 1941, rebaptisé Stab/Fliegerfürer Nord. Un Stabs-Staffel existait de mai 1939 à juin 1941.

Réformé en novembre 1942 à Grosseto, Italie.

Aérodromes et emplacements des bases aériennes
Date Emplacement Groupe Aéronefs d'occasion
1er mai 1939 - 24 août 1939 Lénébourg Il 111H
24 août 1939 - 27 août 1939 Werneuchen Il 111H
27 août 1939 - 7 septembre 1939 Gabbert/Pommern Il 111H
7 sept. 1939 - 12 sept. 1939 Neudorf/Oppeln Il 111H
12 sept. 1939 - sept. 1939 Lübeck-Blankensee Il 111H
septembre 1939 - 8 avril 1940 Westerland Il 111H
8 avril 1940 - 9 avril 1940 Varel Il 111H
9 avril 1940 - 17 avril 1940 Aalborg-Ouest Il 111H
17 avril 1940 - 29 avril 1940 Stavanger-Sola Il 111H
29 avril 1940 - fin juillet 1940 Trondheim-Vaernes Il 111H
juil. 1940 - sept. 1940 Stavanger-Sola Il 111H
septembre 1940 - fin février 1941 Beauvais Il 111H
Février 1941 - mi-mars 1941 Aalborg-Ouest Il 111H
mars 1941 - juin 1941 Stavanger-Sola Il 111H
novembre 1942 - fin mai 1943 Grosseto Il 111H
mai 1943 - mars 1944 Salon de Province Il 111H
mars 1944 - juin 1944 Lübeck-Blankensee Ju 88A
juin 1944 - août 1944 Montpellier Ju 88A
Août 1944 Valence, Lyon Ju 88A
août 1944 - 19 sept. 1944 Munich-Riem Ju 88A
19 sept. 1944 - oct. 1944 Lübeck-Blankensee Ju 88A
octobre 1944 - novembre 1944 Bardufoss Ju 88A
novembre 1944 - 8 mai 1945 Trondheim-Vaernes Ju 88A

  • Maj Walter Loebel, mai 1939 - 12 septembre 1939
  • Obstlt Hans Alefeld, 13 sept. 1939 - 20 avril 1940
  • Obstlt Hermann Busch, 20 avril 1940 - mars 1942
  • Hptm Bert Eicke (par intérim), mars 1942 - juillet 1942
  • Maj Werner Klimper, juillet 1942 - janvier 1943
  • Hptm Herbert Vater, janvier 1943 - juillet 1943
  • Hptm Klaus Toball (par intérim), juillet 1943 - août 1943
  • Hptm Helmut von Rabenau, août 1943 - 11 novembre 1943
  • Hptm Jochen Muller, 12 novembre 1943 - juillet 1944
  • Maj Willi Sölter, juillet 1944 - février 1945

Formé le 1er mai 1939 à Lübeck-Blankensee à partir du I./KG257 avec :

Stab I./KG26 de Stab I./KG257
1./KG26 à partir de 1./KG257
2./KG26 à partir de 2./KG257
3./KG26 à partir de 3./KG257

À partir de janvier 1942, la conversion en bombardiers-torpilleurs He 111H a commencé, avec un personnel se convertissant à Grosseto à la fois, en commençant par le 3./KG26. Converti en bombardiers torpilleurs Ju 88A-4 LT à partir d'avril 1944. L'avion et les équipages du I./KG77 furent absorbés le 20 juillet 1944 :

Stab I./KG26 de Stab I./KG77
1./KG26 à partir de 1./KG77
2./KG26 à partir de 2./KG77
3./KG26 à partir de 3./KG77

Aérodromes et emplacements des bases aériennes
Date Emplacement Groupe Aéronefs d'occasion
1er mai 1939 - 25 septembre 1939 Lübeck-Blankensee Il 111H
25 sept. 1939 - 8 avril 1940 Schleswig* Il 111H
8 avril 1940 - 9 avril 1940 Varel Il 111H
9 avril 1940 - 16 avril 1940 Aalborg-Ouest Il 111H
16 avril 1940 - 29 avril 1940 Stavanger-Sola Il 111H
29 avril 1940 - fin juillet 1940 Trondheim-Vaernes Il 111H
juil. 1940 - sept. 1940 Stavanger-Sola Il 111H
septembre 1940 - fin février 1941 Beauvais Il 111H
février 1941 - septembre 1941 Aalborg-Ouest** Il 111H
septembre 1941 - octobre 1941 Kemi Il 111H
octobre 1941 - décembre 1941 Petsamo Il 111H
décembre 1941 - janvier 1942 Bardufoss Il 111H
janvier 1942 - mars 1942 Trondheim-Vaernes Il 111H
mars 1942 - 8 novembre 1942 Bardufoss Il 111H
8 novembre 1942 - janvier 1943 Grosseto Il 111H
Janvier 1943 - fin mai 1943 Decimomanu (Sardaigne) Il 111H
mai 1943 - avril 1944 Salon de Province*** Il 111H
avril 1944 - juillet 1944 Bosquet (Karup) Il 111H, Ju 88A
juillet 1944 - août 1944 Salon de Province Ju 88A
20 août 1944 - septembre 1944 Memmingen, via München-Riem Ju 88A
septembre 1944 - janvier 1945 Bardufoss Ju 88A
Janvier 1945 - Mai 1945 Vandel (Vejle) Ju 88A

* 1./KG26 a été détaché à Westerland

** 2. et 3./KG26 ont déménagé à Stavanger-Sola en mars 1941. 2./KG26 ont déménagé à Banak en août 1941, suivis par 3./KG26 en octobre 1941. L'ensemble du groupe a été réuni à nouveau en décembre 1941 à Bardufoss .

*** Détachement à Piacenza, janvier 1944 - février 1944, pour combattre le débarquement allié à Anzio.

  • Obstlt von Bushe, 1er mai 1939 - octobre 1939
  • Obstlt Hans Hefele, octobre 1939 - 3 avril 1940
  • Maj Martin Vetter, 6 avril 1940 - 20 août 1940
  • Maj Eckhard Christian, 21 août 1940 - 31 décembre 1940
  • Maj Helmut Bertram, 1er janvier 1941 - 17 janvier 1941
  • Hptm Robert Kowalewski, 18 janvier 1941 - 14 mai 1941
  • Maj W. Beyling, 15 mai 1941 - 11 février 1943
  • Maj Georg Teske, 12 février 1943 - 10 août 1944
  • Maj Otto Werner, 11 août 1944 - 2 décembre 1944
  • Maj Rudolf Schmidt, 3 décembre 1944 - 8 mai 1945

Formé le 1er mai 1939 à Lénébourg à partir du II./KG257 avec :

Stab II./KG26 de Stab II./KG257
4./KG26 à partir de 4./KG257
5./KG26 à partir de 5./KG257
6./KG26 à partir de 6./KG257

A commencé la guerre avec les bombardiers He 111H. En février 1941, le 6./KG26 converti en bombardiers torpilleurs He111H-4/6 (torp.). Le reste du Gruppe s'est converti en bombardiers torpilleurs à partir d'avril 1942 à Grosseto (un staffel à la fois).

En mai 1942, le 4./KG26 fut rebaptisé 2./KG100, et fut réformé 2 mois plus tard (juillet 1942) à partir du 7./KG26. Le Gruppe a commencé à se convertir aux bombardiers-torpilleurs Ju 88A à partir de juin 1943.

Aérodromes et emplacements des bases aériennes
Date Emplacement Groupe Aéronefs d'occasion
1er mai 1939 - 24 août 1939 Lénébourg Il 111H
24 août 1939 - 27 août 1939 Werneuchen Il 111H
27 août 1939 - 7 septembre 1939 Gabbert/Pommern Il 111H
7 sept. 1939 - 12 sept. 1939 Nieder-Ellgut/Oppeln Il 111H
12 sept. 1939 - 25 sept. 1939 Lénébourg Il 111H
25 sept. 1939 - oct. 1939 Schwerin Il 111H
octobre 1939 - 21 février 1940 Westerland Il 111H
21 février 1940 - mars 1940 Neumünster Il 111H
mars 1940 - 8 avril 1940 Westerland Il 111H
8 avril 1940 - 9 avril 1940 Marx Il 111H
9 avril 1940 - 16 avril 1940 Aalborg-Ouest Il 111H
16 avril 1940 - avril 1940 Stavanger-Sola Il 111H
Avr 1940 - Mai 1940 Trondheim-Vaernes Il 111H
Mai 1940 - fin août 1940 Aalborg-Ouest Il 111H
août 1940 - 6 janvier 1941 Amiens Il 111H
6 janvier 1941 - janvier 1941 Catane Il 111H
Janvier 1941 - Mai 1941 Comiso* Il 111H
mai 1941 - novembre 1941 Éleusis** Il 111H
novembre 1941 - mars 1942 Kalamaki** Il 111H
mars 1942 - décembre 1942 Saki** Il 111H
déc. 1942 - janv. 1943 Grosseto Il 111H
Janvier 1943 - Mai 1943 Villacidro (Sardaigne) Il 111H
mai 1943 - juin 1943 Salon de Provence Il 111H
Juin 1943 - Mai 1944 Groenbrode*** Ju 88A
Mai 1944 - Août 1944 Valence Ju 88A
août 1944 - septembre 1944 Neubiberg, Groenbrode Ju 88A
septembre 1944 - novembre 1944 Banak Ju 88A
novembre 1944 - mai 1945 Trondheim-Vaernes Ju 88A

* 4. et 5./KG26 était basé à Foggia 6 avril 1941 - 20 avril 1941

** Le 6./KG26 a déménagé à Buzeau (Roumanie) en septembre 1941, et à Saki en décembre 1941. En octobre 1942, il a déménagé à Catane et a rejoint le reste du Gruppe à Grosseto le 9 novembre 1942.

*** 4./KG26 détaché à Focsani, avril 1944 - mai 1944 puis rentré à Grossenbrode.

  • Maj Viktor von Lossberg, 1er novembre 1939 - 31 mai 1940
  • Maj Günther Wolfien, 1 juin 1940 - février 1941
  • Maj Viktor von Lossberg, février 1941 - 30 août 1941
  • Maj K. Lersche, 1er septembre 1941 - octobre 1941
  • Maj S. Bühme, octobre 1941 - février 1942
  • Hptm Ernst Thomsen, février 1942 - 21 juillet 1942
  • Hptm Muller, 22 juillet 1942 - septembre 1942
  • Maj G. Hielscher, septembre 1942 - novembre 1942
  • Maj Horst Kayser, novembre 1942 - 19 décembre 1942
  • Hptm Klaus Nocken, 20 décembre 1942 - février 1944
  • Maj Ernst Thomsen, février 1944 - octobre 1944
  • Maj Wolf Harseim, octobre 1944 - 8 mai 1945

A commencé à se former le 12 septembre 1939 à Jesau avec des bombardiers He 111H avec :

Stab III./KG26 nouveau
7./KG26 nouveau (novembre 1939)
8./KG26 nouveau (janvier 1940)
9./KG26 nouveau (déc. 1939)

La formation s'achève en février 1940, mais le groupe est aussitôt rebaptisé KGr126 avec :

Stab III./KG26 est devenu Stab/KGr.126
7./KG26 est devenu 1./KGr.126
8./KG26 became 2./KGr.126
9./KG26 became 3./KGr.126

and was reformed from I./KG28 with:

Stab III./KG26 from Stab I./KG28
7./KG26 from 1./KG28
8./KG26 from 2./KG28
9./KG26 from 3./KG28

On 15 Dec 1941 while in Setschinskaja, was renamed II./KG100 with :

Stab III./KG26 became Stab II./KG100
7./KG26 became 4./KG100
8./KG26 became 5./KG100
9./KG26 became 6./KG100

and was reformed from the new I./KG28 with :

Stab III./KG26 from Stab I./KG28
7./KG26 from 1./KG28
8./KG26 from 2./KG28
9./KG26 from 3./KG28

On 8 Jun 1942 again renamed, now becoming I./KG1 with :

Stab III./KG26 became Stab I./KG1
7./KG26 became 4./KG26
8./KG26 became 1./KG1
9./KG26 became 2./KG1

and was reformed from K .Fl.Gr. 506, now with Ju88A-4 bombers:

Stab III./KG26 from Stab/K .Fl.Gr. 506
7./KG26 from 1./K .Fl.Gr. 506
8./KG26 from 2./K .Fl.Gr. 506
9./KG26 from 3./K .Fl.Gr. 506

8./KG26 was disbanded Jul 1943, and was reformed 13 Jul 1943 from 1./K .Fl.Gr. 906.

In Apr 1944 converted to Ju 88A-17, and in Aug 1944 - Nov 1944 to Ju 188A-3.

Aérodromes et emplacements des bases aériennes
Date Emplacement Groupe Aéronefs d'occasion
12 Sep 1939 - Jan 1940 Jesau He 111H
Jan 1940 - Feb 1940 Gotha He 111H
Feb 1940 - 8 Apr 1940 Schwerin He 111H
8 Apr 1940 - 9 Apr 1940 Westerland He 111H
9 Apr 1940 - 16 Apr 1940 Aalborg-West He 111H
16 Apr 1940 - Apr 1940 Stavanger-Sola He 111H
Apr 1940 - Jul 1940 Trondheim-Vaernes He 111H
Jul 1940 - Sep 1940 Stavanger-Sola He 111H
Sep 1940 - 16 Feb 1941 Poix-Nord He 111H
16 Feb 1941 - 3 Mar 1941 Achiet He 111H
3 Mar 1941 - 20 Jul 1941 Le Bourget He 111H
20 Jul 1941 - Sep 1941 Brest-Litovsk He 111H
Sep 1941 - Oct 1941 Bobruisk He 111H
Oct 1941 - Feb 1942 Setschinskaja, Baranovicze He 111H
Feb 1942 - Apr 1942 Grosseto He 111H
Apr 1942 - Jun 1942 Rennes He 111H
Jun 1942 - 8 Nov 1942 Banak Ju 88A
8 Nov 1942 - end May 1943 Grosseto Ju 88A
May 1943 - 6 Jul 1944 Montpellier* Ju 88A
6 Jul 1944 - Aug 1944 Garsons** Ju 88A
Août 1944 Valence, Lyon** Ju 88A
Aug 1944 - Oct 1944 Kaufbe ren, Leck** Ju 88A, Ju 188
Oct 1944 - May 1945 Trondheim-Vaernes Ju 88A, Ju 188

* Detachment at Piacenza, Jan 1944 - Feb 1944, to combat the allied landings at Anzio.

** 7./KG26 at Grossenbrode, Jul 1944 - Sep 1944

  • Maj Franz Ziemann, 22 Mar 1941 - 6 Oct 1941
  • Maj Fritz Gehring, 7 Oct 1941 - Feb 1944
  • Maj Klaus Nocken, 18 Feb 1944 - 6 Sep 1944

Erg.Staffel/KG26 was formed Aug 1940 in L beck-Blankensee, and was increased to Gruppe strength 22 Mar 1941 with:

Stab IV./KG26 new
10./KG26 from Erg.Sta./KG26
11./KG26 new
12./KG26 new

12./KG26 was disbanded May 1942, and was reformed 4 Jun 1942 in Westerland from Erg.Sta./K .Fl.Gr.506.

Stab IV./KG26 became Stab/Erg.KGr. LT
10./KG26 was disbanded
11./KG26 became 2./Erg.KGr. LT
12./KG26 became 3./Erg.KGr. LT

Aérodromes et emplacements des bases aériennes
Date Emplacement Groupe Aéronefs d'occasion
Aug 1940 - 6 Sep 1944 L beck-Blankensee* He 111H, Ju 88A

* 12./KG26 at Westerland, 4 Jun 1942 - 16 Jun 1942

  • Flugzeugbestand und Bewegungsmeldungen, Stab/KG26
  • Flugzeugbestand und Bewegungsmeldungen, I./KG26
  • Flugzeugbestand und Bewegungsmeldungen, II./KG26
  • Flugzeugbestand und Bewegungsmeldungen, III./KG26
  • Flugzeugbestand und Bewegungsmeldungen, IV./KG26

During the Polish Campaign Stab./KG 26 operated from Gabbert under 1. Fliegerdivision (1st. Air Division), Luftflotte 1 (Air Fleet 1). On 7 September the unit was placed under the command of 2. Fliegerdivision, Luftflotte 4. Stab./KG 26 was ordered to L beck-Blankensee in North West Germany on 12 September to begin operations in the North Sea. II. Gruppe had 35 Heinkel He 111s with 31 serviceable on 1 September 1939. Based at Gabbert-Pomerania under 1. Fliegerdivision, Luftflotte 1.It attacked targets around Poznan throughout the campaign, attacking railway targets and Polish Army troop concentrations in the path of the German Fourth Army's advance between 2-4 September. Operations shifted to airfields on 4-5 September in the L dz and Warsaw area. On 7 September the units assaulted rail targets in the Lvov area in support of the German Fourteenth Army. I./KG 26 was withdrawn from operations over Poland on 12 September.

Stab./KG 26 began operations from the L beck base under the command of 10. Fliegerdivision on 12 September. On 28 September 1939 the first Luftwaffe aircraft lost over the United Kingdom during the war. I./KG 26 had played no part in the Polish Campaign. It had been ordered to L beck with 36 He 111s, 32 serviceable, under the command of 4. Fliegerdivision Luftflotte 2 for anti-shipping operations. On 1 September the unit conducted a reconnaissance over the Thames Estuary. 1.Staffel attacked the Royal Navy aircraft carrier HMS Ark Royal on 26 September. 3. Staffel conducted anti-shipping missions against Britain's east coast with some success. 3. Staffel sank five small vessels near the Firth of Forth on 7 December 1939. On 16 March 1940 3.Staffel attacked Scapa Flow and hit HMS Norfolk and one other ship, though the latter was not significantly damaged.

The unit did participate in Operation Weser bung. Stab./KG 26 was placed under X Fliegerkorps. During the rapid 6 hour German invasion of Denmark (1940) the unit moved to Aalborg Airport, Denmark on 12 April 1940. It relocated during the Norwegian Campaign to Stavanger, then Trondheim as the Wehrmacht progressed northward. I./KG 26 was based at Marx, near Wilhelmshaven and made cross-water attacks against Norwegian Navy coastal batteries at Kristiansand and near Oslofjord. On 10 April the unit made an attack on Scapa Flow to disrupt potential British Naval reinforcements to Scandinavia. Afterwards I. Gruppe concentrated on direct ground assault on Allied Armies in Narvik-Harstad. On 17 April, near Stavanger, HMS Suffolk was attacked. On 15 May I./KG 26 sank an unidentified transport vessel in Harstad Harbour. On 7 June 1940 made its last attack on Narvik harbour, which was aborted. II./KG 26 carried out anti-shipping operations between Britain and Norway, January'August 1940. During the campaign in Norway the Gruppe made several attacks on Allied Destroyers, Cruisers and transports without success. On 18 April 1940 HMS Warspite was damaged slightly by II./KG 26. The unit undertook tactical strikes against Norwegian Army positions in the south of the country until 1 May 1940. After a ten day rest, began strikes against British Naval forces. On 9 June it sank two transports and attacked HMS Ark Royal, west of Bod . The Gruppe lost only four or five aircraft in Norwegian operations. Owing to operations over Norway, the unit did not participate in the early Battle of Britain operations (June'August 1940). III. Gruppe began operations over Norway on 9 April and remained until the end of the campaign. It operated 33 He 111s, 26 serviceable machines in ground and maritime operations. Incomplete loss records show that KG 26 lost at least 40 aircraft (70% or greater damage) from April 09 to June 09, 1940.

Stab./KG 26 began operations with six He 111s, all operational. I./KG had 30 and 29. II./KG 26 began operations on 1 September 1940 with 27 He 111s and only seven operational. III./KG 26 had 26 He 111s, all operational early in the Battle. It participated in all operations until the Spring, 1941. It suffered heavy losses on 15 August 1940, when the Gruppe was intercepted out to sea when attempting to raid Dishforth losing seven aircraft. In December 1940 it made use of the SC 2500 bomb on raids against London.

On 28 October 1939, a Heinkel He 111H bomber from KG26, aircraft code 1H JA, officially became the first German aircraft to be shot down on British soil during World War II, Spitfire fighters from RAF 602 Squadron intercepted the Heinkel bomber, it was later nicknamed "the Humbie Heinkel" which crash landed near the small village of Humbie in East Lothian, Scotland.

KG 26 participated in the Battle of the Mediterranean, Battle of the Atlantic and operations on the Eastern Front, against the Arctic Convoys and the Soviet Navy over the Black Sea. I./KG 26 operated off the United Kingdom's east coast from bases near Aalborg in Denmark. On 27 April it sank the catapult ship Patia off the River Tyne mouth. By 15 June 1941 the Gruppe claimed one Cruiser, one Destroyer, 21 smaller ships and 436,186 BRT of merchant shipping. After Operation Barbarossa the unit was engaged in operations over ground along the Murmansk railway, the port of Murmansk and Arkhangelsk, and Barents Sea. 3. Staffel and 2. Staffel withdrew to Italy to train in torpedo attack methods in February 1942. In March-July 1942 the units intercepted Convoy PQ 11, PQ 15, PQ 16, PQ 17 and PQ 18. Against PQ 11 and 15 two ships were claimed sunk and one damaged. Against PQ 16 it claimed one sunk and two damaged. Intercepting PQ 17 two ships were claimed sunk and one damaged. Attacking PQ 18, the group carried out a massed torpedo attack known as the Golden Comb, developed as an anti-convoy measure. Several ships were claimed sunk, but for the loss of 12 He 111s and seven crews.[11] The unit had to be rebuilt owing to losses and was placed under the command of Luftflotte 5 on 20 September 1942.

II./KG 26 relocated to Sicily in January 1941 as part of Fliegerkorps X. After arriving, it lost six He 111s to an enemy air raid on 8 January 1941. On the night of 17/18 January 1941 12 He 111s were sent to bomb the Suez Canal. The range proved too great and I. Gruppe lost seven machines to fuel starvation. In the following weeks unsuccessful attacks were made on British warships in the Mediterranean. On 24 January it sank the freighter Sollum and minesweeper Huntley. The unit also took part in missions over Malta, losing its first aircraft on 8 February 1941. During the Balkans Campaign the unit moved to Foggia in northern Italy and conducted raids against Yugoslavia as part of VIII. Fliegerkorps.[12] 6. Staffel, I.Gruppe, KG 26 (6.III./KG 26) was rebased at Saki, in the Crimea and began operations over the Black Sea against the Soviet Navy. The unit claimed 20,000 BRT sunk in October-December 1941.

III./KG 26 suffered a number of redesignations and was reformed four times. The first formation was ended on 20 February 1940, after being formed for the first time on 1 November 1939. I./KG 26 was renamed K.Gr. 26 on 20 February 1940. I./KG 26 was reformed on 20 February was a fresh formation for the second time. On 15 December 1941, the unit was renamed II./KG 100. That same day the third formation of III./KG 26 was made, with fresh personnel. In June 1942 the units was once again renamed, and its fourth formation was to continue until the disbanding of Kampfgeschwader 26 at the end of the war. III./KG 26 largely undertook Army support missions units 1942 when it operated various staffel as anti-shipping units in France and Norway.

I./KG 26 left German occupied Norway in November 1942. The Gruppe was ordered to Grosseto to counter Operation Torch, the American landings in Morocco and Algeria on 8 November 1942. I./KG 26 attacked Allied shipping and lost 11 He 111s in November. On 22 December 1942, Ju-88s from III Gruppe', KG 26 torpedoed and damaged the British troopship Cameronia. Strikes were made all alnong the African coast. Allied air attacks cost the unit four aircraft on 8 February 1943 when the units base at Cagliari-Elmas, Sardinia was bo mbed. In July 1943 the unit also contested Operation Husky, the Allied invasion of Sicily. On 12 August the unit struck at Allied shipping in the western Mediterranean losing 10 machines for little result. On 8 September I./KG 26 attacked the Allied beaches at Salerno without success. In late August early September the unit moved to southern France at Salon-en-Provence. On 26 November 1943 the unit flew its last mission off North Africa. Until July 1944 I./KG 26 continued to fly anit-shipping missions off Anzio and western Italy. In July it relocated to Denmark to rearm with Junkers Ju 88A-4 aircraft. It formed a Einsatzstaffel which was ordered to pick up torpedoes from Flensburg for operations in the Crimea. However while en route, the unit ran into United States Army Air Force P-51 Mustangs and lost nine aircraft. I./KG 26 did convert onto the Ju 88, but owing to fuel shortages the unit was merged into I. and III./Kampfgeschwader 77 in early June.

II./KG 26 operated in the Crimea and Mediterranean over the same period. In April - September 1942 it undertook missions over the Kerch area. Among the ships attacked and sunk, the most notable success was a Soviet Submarine chaser, sunk on 6 July. An number of attacks were reported against Soviet Destroyers and Cruisers in August. The unit at this time was fragmented. 6 staffel (or 6.II./KG 26) operated under II. Fliegerkorps, Luftflotte 2 in the Crimea, while 5 staffel (5.II./KG 26) fought under Luftflotte 5. In August 1942 6.III./KG 26 moved to Grosseto, Sicily. On 10 August 1942 it sank two freighters from the convoy Pedestal. 6 staffel continued operations off North Africa until May 1944. Other units, such as 4 staffel remained based in the Crimea and attacked Soviet shipping during the German evacuation of the Crimea. Both 4 and 6 staffel relocated to Germany to retrain on the FuG 200 anti-shipping radar in April 1944. In June 1944 4, 5 and 6.III./KG 26 were located to France. These units were constanlty moved, participating in attacks against the Allied landings in Southern France under Operation Anvil. III./KG 26 also attacked Allied Shipping in the English Channel and off the Isle of Wight at night after the Allied Normandy Landings. In August 1944 III./KG 26 retreated into Bavaria, Germany after the defeat in France.

III./KG 26 operated in the Mediterranean, France and Norway during July 1942 - August 1944. Its most notable action was attacking Convoy PQ 18 in September 1942, whilst operating from Banak, Norway. III. Gruppe lost 8 He 111s on that mission. Missions continued against the Torch, Anzio and Normandy landings. By June 1944 III./KG 26 had suffered 50% losses and reduced missions to 3 or 4 per week of a few aircraft. In August 1944 it was withdrawn to Germany to rearm with the Ju 88A-3 in September - October 1944. In December the unit was relocated to Gardermoen, Norway.

I./KG 26 was sent to Norway again after refitting in Denmark. It attacked several Allied convoys without result. On 10 January 1945 it was ordered to disband. Some pilots were sent to fighter units to retrain for Defense of the Reich duties. Other personnel were molded into Field Divisions in Denmark in February - March 1945. II./KG 26 relocated to Banak, Norway on 25 October 1944. It undertook anti-shipping missions against convoy JW/RA 64 south of Bear Island on 7-10 February 1945. It claimed 8 hits. The next day it claimed hits on 11 freighters, two Cruisers and two destroyers. The British however stated that no hits were made. On 20 February 1945 it flew its last combat mission. In May 1945 it began to rescue encircled German soldiers from the Courland pocket as the Red Army closed in. The Gruppe's last operation, on 9 May 1945, was approved by the Western Allies.

III./KG 26 also assisted in these operations. The two Gruppen surrender to Allied forces at Gardermoen and Trondhiem, Norway on 9 May 1945.


Voir la vidéo: Toulon 1942, le sabordage de la marine française (Novembre 2021).